25 décembre 2018

_Merci_ de Zidrou et Monin (2014)

Merci est une adolescente de 14 ans qui vit avec une mère handicapée, toute seule, qui culpabilise et s'impute toutes les erreurs de sa fille. L'une d'elles, tagger la façade d'un professeur qui avait voulu lui faire démaquiller la sienne en pleine classe (vraiment abusif, soit dit en passant) et ne pas vouloir reconnaître qu'il s'agit d'une réaction délictuelle, va la faire condamner à une peine d'intérêt général. Rebondissant sur sa remarque qu'il n'y a rien pour les adolescents dans sa ville, le juge va l'obliger à assister aux... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 17:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

22 décembre 2018

_Le Ciel au-dessus du Louvre_ de Bernar Yslaire et de Jean-Claude Carrière (2009)

A la recherche désespérée d'un Y pas trop long à lire pour boucler mon défi ABC 2018, voilà qu'une pépite me tombe entre les mains, éditée par le Musée du Louvre. David est un peintre de la Révolution française qui croque les instants qu'il passe avec Robespierre et parfois exécute et interprète ses commandes : un Marat assassiné, Bara martyr (dont l'histoire est réécrite par Robespierre, soucieux de créer une mythologie républicaine)... Inquiet des soulèvements ici ou là, Robespierre institue la Terreur et revient, à la réprobation... [Lire la suite]
12 mai 2018

Lettres persanes etc.

Relecture des Lettres Persanes, de Charles-Louis de Secondat de Montesquieu (1721) C'est un roman épistolaire que j'ai déjà lu, il y a très longtemps, intégralement, et dont je relis quelques lettres de temps en temps, quand c'est nécessaire. L'inconvénient est qu'on en perd l'impression globale, avec laquelle j'ai enfin renoué. J'ignore ce qu'en pensent mes Lycéens, mais j'ai été surprise de lire ces lettres, pourtant denses parfois, d'un point de vue stylistique et argumentatif, avec autant de plaisir ! Usbek et Rica, leurs... [Lire la suite]
26 décembre 2017

_Sentiments subversifs / Sentimenti sovversivi_ de Roberto Ferrucci (2010)

Voici un récit avec lequel j'avais rendez-vous depuis longtemps. Je l'avais acheté lors d'une soirée cinéma-conférence au Cinéma Les Lumières à Vitrolles. Draquila nous avait été projeté. A la fin du film, nous avons pu parler avec Roberto Ferrucci, journaliste (je ne sais plus si c'est au Gazzettino ou au Corriere Veneto) vénitien. Il nous a assuré, à nous Français qui aimions parfois comparer les vulgarités et sottises d'un Sarkozy à celles de Berlusconi, qu'il n'y avait pas de comparaisons et que, si c'était possible, il ferait... [Lire la suite]
24 juin 2017

_L'Ère du peuple_, de Jean-Luc Mélenchon (2017)

Cet essai a déjà été publié en 2014, 2016 et j'en ai lu la version augmentée parue en 2017. On y trouve le texte remanié, des annexes et des textes inédits ("L'intelligence du nombre", "L'anthropocène comme moment politique", "Le peuple et son conflit", "Le peuple et son mouvement"). Si vous "suivez" Mélenchon depuis longtemps, vous êtes familier avec plusieurs de ses thèmes, avec sa critique politique d'une croissance perpétuelle vouée d'avance et d'ores et déjà à l'échec, des décisions à courte vue et à petite échelle, les... [Lire la suite]
05 avril 2017

_Péplum_, d'Amélie NOTHOMB (1996)

Voilà bien longtemps que ce roman est sorti, que son titre aurait dû me faire envie et que j'ai tranquillement repoussé le moment de le lire. C'était un tort : il contient ce que j'aime dans les premiers romans d'Amélie Nothomb (Hygiène de l'assassin, Cosmétique de l'ennemi...), les dialogues en huis-clos contenant arguments et contre-arguments ironiques ou inattendus, pointes perfides. En ces années-là, on sent encore prégnantes les années de linguistiques des langues anciennes, comme dans Les Catilinaires... A.N. déclare en 1995... [Lire la suite]

05 février 2017

_La Tour d'ébène_ de John Fowles (1978)

"La Tour d'ébène" est le titre de la première nouvelle de ce recueil.David Williams est un peintre abstrait et critique d'art, marié et père de famille, assez réputé dans le milieu de l'art. Sa femme Beth est également artiste. Tous deux sont invités à séjourner un week-end chez le vieux peintre Henry Breasley. Ce dernier a la réputation d'être irascible, misanthrope, d'être un "vieux paillard", si bien que Beth insiste pour garder leur fillette malade de la varicelle plutôt que de l'accompagner. David arrive à Coëtminais, près de... [Lire la suite]
12 novembre 2016

_Le Monde libre_ d'Aude Lancelin (2016)

Un homme politique a blogué ce livre et m'a donné envie de le lire. Avant cela, j'ai regardé quelques vidéos et songé que Mme Lancelin et moi-même n'étions probablement pas du même bord mais avions la même conception du journalisme. Finalement, lecture faite, avoir la même conception du journaliste nous fait nous rejoindre sur les opinions également. Aude Lancelin a fait un cursus littéraire philosophique. C'est une lettrée qui excelle dans la littérature d'idées, et c'est tout naturellement qu'elle est chargée de ces rubriques dans... [Lire la suite]
17 septembre 2016

_Chroniques du Règne de Nicolas 1er_, tome 1

par Patrick Rambaud (romancier à l'origine du texte)et Olivier Grojnowski (dessins) Voilà une bande-dessinée qui ne m'a rien appris de plus, ou alors des anecdotes que je crois apocryphes. Le plus intéressant était la transposition "EMPIRE-punk" de notre XXIème siècle naissant. Mais la version BD, en contractant le récit, nous fait passer d'une anecdote à l'autre sans approfondir, d'où l'impression d'avoir déjà tout vu et entendu... J'ai un peu souri en reconnaissant le style classique de Saint-Simon dans la narration.
01 juillet 2016

"Ils sont partout", d'Yvan Attal (2016)

Un film par sketch illustre et démonte la plupart des clichés attachés aux juifs : "ils ont de l'argent", "ils s'entraident", "ils ont tué le Christ", "ras-le-bol de la Shoah", le "complot juif", etc. Même si on sent un tremblement de colère - et un peu de peur-, le propos est humoristique, le rire éclate souvent et le délire va crescendo, peut-être loin dans le délire, un peu à la manière des "Infidèles". On commence très fort par une rencontre avec la gentille connerie ordinaire et ça n'arrêtera plus. Un personnage récurrent, joué... [Lire la suite]