25 novembre 2017

_La Femme aux fleurs de papier_, de Donato CARRISI (2012)

Au cours de la Première Guerre Mondiale, Joseph Roumann, médecin, est appelé par son commandant pour essayer de faire parler un prisonnier italien : si l'on connaît son nom et son grade, on pourra peut-être l'échanger ou empêcher un assaut. Une chose est certaine, l'homme, qui promet de ne dire son nom qu'à la fin de tous ses récits, est conteur. Il va nous emmener, en même temps que Roumann, à la rencontre de Guzmann, un homme dont l'histoire familiale dit l'inaccomplissement forcé de l'amour conjugal, d'un homme mystérieux qui a... [Lire la suite]

29 septembre 2017

"Les Grands esprits" d'Olivier Ayache-Vidal (2017)

Les grands lycées de centre-ville sont souvent des lycées de fin de carrière et une consécration pour certains professeurs. C'est le cas de François Foucault, agrégé de Lettres et fils d'écrivain, qui pontifie à loisir en ville sur les solutions à apporter dans ces déserts éducatifs que sont certaines banlieues. La cause en est, selon lui, l'inexpérience des jeunes collègues qui y enseignent... pris au mot par des cadres de l'Education nationale, le voilà obligé d'apporter pour une année ses sciences éducatives du côté de... [Lire la suite]
22 décembre 2016

_Soumission_ de Michel Houellebecq (2015)

Voilà un livre que j'ai emprunté en cachant un peu la couverture, avec l'impression de devoir assumer de lire Mein Kampf... Beau résultat du battage médiatique orchestré par des gens stipendiés ou bénévoles qui font du contresens volontaire (dans le meilleur des cas) un moyen de courtiser le politiquement correct ; perdante dans tous les cas : l'intelligence. Flammarion avait pourtant bien souligné en rouge sur la couverture le mot "roman". Mais qui sait encore de quoi est fait ce genre ? On fait paraître sous ce titre tant de... [Lire la suite]
23 novembre 2016

_Les Sangs_ d'Audrée Wilhelmy (2013)

Féléor Rü est l'héritier d'une famille richissime, qu'il contribuera lui-même à enrichir dans de telles proportions que, quand les bruits commencent à courir qu'il tue ses femmes, et même quand des témoins peuvent l'affirmer, l'impunité lui est acquise. Sa première victime est indirecte, Mercredi Fugère, fille de son précepteur ; elle écrivait un journal qu'il lisait en cachette ; elle affirmait vouloir mourir, et meurt, effectivement, dans un accident. C'est le point de départ d'une manie : ses femmes doivent écrire, consentir et... [Lire la suite]
24 octobre 2016

_Un petit livre oublié sur un banc_ tomes 1 et 2

par JIM et avec des dessins de MIG Camélia trouve un livre sur un banc. Jusque-là, on pourrait soupçonner un livre de bookcrossing, mais celui-là n'est pas étiqueté ni immatriculé. De plus, elle remarque que certains mots sont entourés. En les rassemblant, elle lit un message d'une grande charge sentimentale qui la touche. Cohabitant depuis douze ans avec un homme qui ne sait lui parler que de mode d'emploi de téléphone ou regarder la télé, cette fervente lectrice ne parvient pas à attirer son attention sur sa trouvaille. Elle mènera... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 06:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
07 octobre 2016

_Riquet à la Houppe_ d'Amélie Nothomb (2016)

Ce qui est très curieux, c'est que j'ai associé deux lectures dans un cercle l'an dernier : "Stupeur et Tremblement" d'Amélie Nothomb, et le conte de Perrault, "Riquet à la Houppe". Et voilà que le premier auteur reprend le titre de l'autre ; le hasard fait de ces clins d'oeil ! Evidemment, la romancière ne prétend pas faire un conte classique, même si quelques tournures, çà et là, sentent leur classicisme. On a du mal à comprendre l'intérêt de certaines péripéties dans la vie des personnages de Déodat et de Trémière... et j'ai bien... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

07 octobre 2016

"Radin ! " de Fred Cavayé (2016)

Le héros (Dany Boon), dont j'ai oublié le nom, est professeur de violon dans une école de musique et instrumentiste. Il est pathologiquement radin : il n'allume jamais la lumière chez lui, se douche à l'eau froide (s'il se douche, mais le réalisateur n'a peut-être pas osé aller jusque-là, se limitant à deux tenues). Deux problèmes se présentent à lui sous la forme de femmes : l'une (Noémie Schmidt) se présente comme une admiratrice et se révèle être sa fille naturelle, qui va s'imposer (contre loyer significatif) chez lui, l'autre... [Lire la suite]
05 avril 2016

"Five" d'Igor Gotesman (2016)

Ils se connaissent depuis l'enfance. Samuel (Pierre Niney), Timothée (François Civil), Vadim (Igor Gotesman), Nestor (Idrissa Hanrot) et la narratrice, Julia (Margot Bancilhon) rêvent d'installer leur amitié dans la cohabitation et de vivre dans un grand appartement, si possible beau. Samuel, "fils à papa", acteur, avec un compte ouvert chez son père, à condition de prétendre avoir réussi sa médecine, rend ce rêve possible : chacun paiera le loyer qu'il paierait habituellement et lui mettra "le reste". Personne ne lui demande à... [Lire la suite]
16 janvier 2016

_Le Curé du diable_, de Hugo Bogo (2013)

Ci-dessous une présentation sur le site de Castermann - sous la barre, mon avis personnel : Le récit sulfureux d’une authentique affaire de sorcellerie dans la France de Louis XIII. À Aix-en-Provence, une pénitente Ursuline souffrant de terreurs nocturnes et d’hallucinations commence à être exorcisée à la veille de Noël 1609. Bientôt rejointe dans ses déclarations par d’autres femmes, elle accuse son confesseur marseillais, le curé Louis Gaufridy, de l’avoir séduite et ensorcelée. Reprenant ces accusations un peu plus tard, en 1611,... [Lire la suite]
19 février 2015

_Les Relations durables_, de Gérard Apfeldorfer (2006)

Voilà un essai qui a dû être baptisé après coup, et par l'éditeur, pour être plus vendeur.Il n'est pas inintéressant en soi, mais l'information que vous cherchiez, si vous l'avez choisi pour son titre, tient en quelques pages. Au milieu, un livre plus sociologique et bavard que vraiment dédié au développement personnel "applicable", rempli d'informations plus que rebattues sur le patriarcat, le matriarcat, les sirènes du Grand Amour.Une chose qui m'a profondément agacée : le choix du mot "violence" pour parler du mécanisme de la... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 08:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,