23 août 2017

"On the milky road" d'Emir Kusturica (2016)

Kosta (Emir Kusturica, pardon pour la graphie adaptée) est laitier, tendre, sauvage et loufoque. Un massacre familial dû à la guerre l'a passablement dérangé. Il fait la navette entre les fermes et sa laiterie, juché sur un âne, abrité par deux parapluies, filant entre les balles du conflit de la guerre de Yougoslavie. Une guerre symbolique, un peu onirique où toutes se retrouvent. Mais la fille de la gardienne de gare désaffectée, reconvertie en fermière, Milena (Natasa Ninkovic), ancienne championne de GRS, charmante, folle à lier,... [Lire la suite]

11 mai 2017

_Trissotin ou Les Femmes savantes_ de Molière (1672)

Relecture. Relecture du 11 mai 2016 Clitandre a été éconduit par Armande qui, à l'instar de sa mère Philaminte et de sa tante Bélise, a décidé que la science était un sacerdoce qui méritait qu'elle y dédie sa vie. Quand la pièce commence, Armande découvre avec dépit qu'il a reporté ses feux sur sa soeur Henriette, bien plus intéressée par un mode de vie plus conventionnel, "mari, enfants, ménage", dans lequel elle sait pouvoir s'épanouir. Deux camps s'affrontent : les trois femmes savantes, auxquelles des pédants viendront donner la... [Lire la suite]
15 mars 2017

_La Septième fonction du langage_, de Laurent Binet (2015)

1980. Roland Barthes, le célèbre universitaire, sémiologue entre autres, est heurté par une voiture en sortant d'une entrevue avec François Mitterrand. Son interrogatoire, mené avant son décès, par la police, paraît suffisamment suspect pour qu'elle songe à une tentative de meurtre. L'inspecteur Bayard apprend que les principaux ennemis de Barthes étaient des universitaires. Il commence donc par enquêter à la Sorbonne, puis à Vincennes... Un récit astucieux, satirique à souhait sur les milieux universitaires et politiques,... [Lire la suite]
01 février 2016

_La Princesse de Babylone_ de Voltaire (1768)

Formosante est la fille du roi Bélus de Babylone. Elle est d'une beauté extraordinaire, comme il est naturel dans tout conte merveilleux de bonne facture et son père, convaincu qu'il ne peut pas donner la main d'un tel trésor au premier venu, organise, comme cela va de soi, des épreuves pré-nuptiales destinées à départager des prétendants. En lice, les rois d'Egypte, de Scythie et des Indes. Aucun ne réussit les épreuves, à l'exception d'un mystérieux jeune homme, monté sur une licorne, et accompagné d'un bel oiseau qui s'avérera... [Lire la suite]
26 janvier 2016

"The Big Short : le casse du siècle", d'Adam McKay (2016)

Peu avant la crise des subprimes, Dr Burry une sorte de Dr House de la finance (Christian Bale), un tandem de jeunes gens (Finn Wittrock et John Magaro) sous le patronage d'un homme retiré des affaires (Brad Pitt) et beaucoup d'autres (Steve  Carell) ont l'intuition qu'une "bulle financière" est en place dans le gros tas de fumier rendu appétissant par des triples A. Le système va-t-il réagir à leurs avertissements ou à leur ruse ? Je m'étais précipitée pour voir ce film, alléchée par la recommandation de professeurs... [Lire la suite]
09 décembre 2015

"Tu ne mangeras pas le chevreau dans le lait de sa mère", tome 3 des _Olives Noires_ (2003)

de Joann SFAR et Emmanuel GUIBERT. Gamaliel recherche toujours son père ; il est escorté de différents représentants des sectes judaïques, zélotes, pharisiens, etc. Josué et Eliaou le suivent donc de près, mais il fait aussi la rencontre d'un "juif modéré" tellement au service des Romains, en tant que cuisinier, que Josué le prend pour un Romain, de prime abord, et suggère à l'enfant de le tuer pour prouver sa détermination. Gamaliel, vers la fin du tome, prend des airs de Petit Prince, avec son idée d'apprendre à parler aux animaux,... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 16:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

25 février 2015

_Peut-on encore rire de tout ?_ de Cabu (2012)

Cabu posait cette question en 2012. Il a été convoqué au tribunal, on a mis le feu à la rédaction de Charlie Hebdo... pour avoir exercé ses droits de citoyen. De toute évidence, non, pas en pratique et pourtant, il y a de quoi et c'est pourquoi Cabu ne s'en prive pas. Pour lui, il faut rire de tout, il le dit encore dans une vidéo que je mets en lien ici. "Ce qu'on ne peut pas accepter, c'est d'être menacé de mort. (...) Le sacré qu'on nous impose, c'est leur sacré, pas mon sacré." Toutes les vignettes ne m'ont pas convaincue, je... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 18:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
22 février 2015

"Jacques et Mylène" de Gabor Rassov, avec la Compagne 260 Couverts

Théâtre de Fontblanche, Vitrolles Mise en scène de Benoît Lambert Trouvé sur internet :  Jacques et Mylène, c’est une histoire d’amour, un drame, un feuilleton, une farce, une série B, une épopée, une tendre chronique familiale, un mélodrame, une pièce érotico-médicale, une comédie foisonnante de situations cocasses : harcèlements, viols, meurtres, suicides... Jacques (Philippe Nicolle) et Mylène (Ingrid Strelkoff) c’est aussi une pièce pédagogique, où l’on apprend à faire un budget avant de se mettre en ménage, à soigner un... [Lire la suite]
13 juillet 2011

_Yessika voyance amour travail argent..._, d'Isabelle Bauthian et de Rebecca Morse (2011)

Stéphanie, étudiante en deuxième année de médecine, apprend que ses parents, qui jusque-là n'avaient aucun problème d'argent, allaient hypothéquer la maison de famille. Elle décide de se prendre en charge en assumant un travail en dehors de ses cours. Elle devient standardiste dans une entreprise de voyance téléphonique, grâce à la recommandation de sa colocataire, Yaëlle. Ce travail tout à fait pittoresque mais typique des métiers de service va, aux dires de tous, beaucoup la changer. Cette bande-dessinée a été faite d'après une... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 15:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
15 mai 2007

_Super Catho_, de Florence Cestac et René Pétillon (2004)

J'attendais une sorte de satire sociale à la "Vie est un long fleuve tranquille", mais je me trompais.D'abord, la famille que nous suivons de messe en messe, de confession en camp de scouts, est de milieu modeste ; la détresse de l'enfant et de son père, qui finissent par suivre un chemin parallèle (éloignement de l'Eglise) mais dans des directions différentes, charlatans pour l'un, indifférence pour l'autre, crée une certain sympathie et de la vraisemblance.La fin, apaisée, rafraîchit.
Posté par DonaSwann à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,