08 mars 2018

_Les Monologues du vagin_ d'Eve Ensler (1996)

Il m'arrive rarement de faire des lectures de circonstance (8 mars, Journée internationale de lutte pour les droits des femmes), mais j'y sacrifie parfois, en lisant avec un amusement teinté de lassitude que des femmes politiques en place ou qui le furent, en ont joué des extraits, et que moi, je ne connaissais toujours pas le texte. Il faut dire que l'exploitation du texte m'a toujours paru, notamment outre-atlantique, le tremplin à la fois politiquement correct et sulfureux pour se mettre en avant quand on est une actrice, et ça m'a... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 09:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

13 février 2018

_Une Odyssée américaine_ de Jim HARRISON (2008)

Cliff est bouleversé par la tromperie de sa femme Vivian, revenue les genoux tachés d'herbe verte après s'être éclipsée avec un ancien camarade de classe, Fred ; par sa décision de le quitter et de vivre avec lui ; par le fait qu'elle récupère la ferme qu'il a exploitée après avoir abandonné son poste d'enseignant, se condamnant à la pauvreté ; par la façon dont elle prétend signer à sa place des documents sur leur divorce en lui réclamant une procuration. Il décide soudain de prendre sa voiture et de parcours tous les Etats... [Lire la suite]
17 mars 2017

"Les Silencieuses (récit d'un voyage)", de Nicolas Raccah et Frédérique Aït-Touati

Nicolas Raccah est seul sur scène, sur un tabouret. Il nous raconte comment, en 2012, il a promené, souvent dans des appartements, son spectacle "Le Petit Traité du Plaisir qui met Oubli à la mort". Il s'agissait d'une compilation de poèmes érotiques de la Renaissance et, sans penser à mal, il a pris ce qu'il trouvait : des poèmes d'hommes. Or, à une question qui lui était souvent posée par une femme ("Il n'y a pas de textes de femmes ?") à la fin du spectacle, il se voyait obligé de répondre, un peu contrit mais en toute bonne... [Lire la suite]
23 novembre 2016

_Les Sangs_ d'Audrée Wilhelmy (2013)

Féléor Rü est l'héritier d'une famille richissime, qu'il contribuera lui-même à enrichir dans de telles proportions que, quand les bruits commencent à courir qu'il tue ses femmes, et même quand des témoins peuvent l'affirmer, l'impunité lui est acquise. Sa première victime est indirecte, Mercredi Fugère, fille de son précepteur ; elle écrivait un journal qu'il lisait en cachette ; elle affirmait vouloir mourir, et meurt, effectivement, dans un accident. C'est le point de départ d'une manie : ses femmes doivent écrire, consentir et... [Lire la suite]
14 novembre 2016

_Pourquoi les femmes n'aiment pas les petits garçons_, de Louis-Stéphane ULYSSE (2003)

Un jour, les hommes découvrent que les femmes ont disparu.Leurs affaires sont toujours là, mais leurs corps, vivants ou morts, ont disparu.On dit qu'un père cache sa petite-fille, est-ce vrai ? - mais l'histoire ne souffre aucune exception. Les hommes vont devoir s'organiser avec cette absence, qui est partie pour durer... On a affaire à un roman à l'écriture résolument contemporaine : chaque paragraphe renvoie à une situation différente, souvent sur le mode de ce qui serait une narration amoebée. Alternent un souvenir du passé,... [Lire la suite]
15 septembre 2016

_Hé mademoiselle_ de YATUU (2014)

Petit florilège de ce qu'on peut s'entendre dire et tenter de dire dans la rue quand on est une femme, si possible jeune et jolie, mais même pas toujours (et dans ce cas, on peut prendre cher) de la part d'hommes sans aucune éducation, éthique ni dignité. On y voit la différence entre la drague (ce qu'ils croient faire, ou feignent de croire faire) et le harcèlement sexuel, et malheureusement, Yatuu évoque par deux fois que le fait que le second se répande rend la drague de plus en plus mal interprétée et de plus en plus impraticable.... [Lire la suite]

15 mars 2016

_Mal de pierres_ de Milena Agus (2006)

En Sardaigne, après-guerre, la grand-mère de la narratrice voit fuir tous ses prétendants pour une raison qu'elle ignore ; on raconte que c'est parce qu'elle leur écrirait des lettres trop enflammées. Sa famille ne la comprend pas, dans le meilleur des cas, la maltraite, en ce qui concerne la mère, qui a honte d'elle. Arrive un homme, le grand-père, veuf, qui accepte de l'épouser, y compris à ses conditions que le mariage ne sera pas consommé : lui non plus, affirme-t-il, ne l'aime pas.Mais un jour, la jeune femme se donne à lui et... [Lire la suite]
31 décembre 2015

_En finir avec Eddy Bellegueule_ d'Edouard Louis (2014)

Eddy a peur d'aller à l'école, il voudrait entrer rapidement dans la vie active : il a peur de deux brutes qui le frappent et lui crachent au visage en l'insultant, en l'accusant d'homosexualité. C'est pourtant en continuant l'école, dans un internat d'Amiens cette fois, qu'il va se révéler en s'arrachant à sa famille et surtout à son milieu d'origine, au monde des ouvriers et des sans-grade qui manque de tout, sauf de violence. Lu comme un réquisitoire par Philippe Calvario, le texte est une longue explication de ce qui rend le... [Lire la suite]
30 octobre 2015

"Mon Roi" de Maïwenn (2015)

Tony (Emmanuelle Bercot), avocate, revoit Georgio (Vincent Cassel), un fêtard qu'elle a connu quand elle était étudiante. Il ne semble pas avoir changé de mode de vie, et pourtant, il se montre très vite touché, séduit, fougueux, merveilleusement attentionné. Il finit par lui déclarer assez vite son amour et même désirer un enfant avec elle. Dubitative mais enchantée à la fois par une cour qui la répare des blessures narcissiques de sa précédente relation, Tony se laisse convaincre par toutes ces promesses de bonheur. Le problème,... [Lire la suite]
06 septembre 2015

_Auprès de moi toujours_ de Kazuo ISHIGURO (2005)

Kathy H. vit dans une sorte de pensionnat nommé Hailsham où lui est dispensée une excellente éducation, progressiste et artistique, avec une véritable politique d'échanges et de culte du beau et du goût, voire de l'expression personnelle. Cependant, Tommy, un camarade dont elle deviendra proche plus tard, a des problèmes d'intégration, car il refuse de jouer le jeu des expositions d'oeuvres, de "se montrer créatif". Une des gardiennes, Miss Lucy, le soutient, ce qui apaise beaucoup ses crises de colère, marginales dans ce havre de... [Lire la suite]