11 mai 2017

_Trissotin ou Les Femmes savantes_ de Molière (1672)

Relecture. Relecture du 11 mai 2016 Clitandre a été éconduit par Armande qui, à l'instar de sa mère Philaminte et de sa tante Bélise, a décidé que la science était un sacerdoce qui méritait qu'elle y dédie sa vie. Quand la pièce commence, Armande découvre avec dépit qu'il a reporté ses feux sur sa soeur Henriette, bien plus intéressée par un mode de vie plus conventionnel, "mari, enfants, ménage", dans lequel elle sait pouvoir s'épanouir. Deux camps s'affrontent : les trois femmes savantes, auxquelles des pédants viendront donner la... [Lire la suite]

19 avril 2017

_Art_ de Yasmina Reza (1994)

Serge, Marc et Yvan sont de vieux amis. Quand Serge, dermatologue, décide de se ruiner pour acquérir une toile d'Antrios (une sorte de Malevitch avec son "Carré blanc sur fond blanc"), Marc qui déteste l'art abstrait, prend très mal que Serge s'affranchisse de son aval. Chacun tente de gagner l'appui d'Yvan, qu'ils savent malléable. La plasticité même de ce dernier finit par se retourner contre lui, et la sortie qu'ils ont tenté de faire tous les trois tourne au règlement de compte. Je connais bien la pièce telle qu'elle a été... [Lire la suite]
26 juin 2016

_Le Diable et le bon dieu_, de Jean-Paul Sartre (1951)

Goetz, un commandant d'armée, "bâtard" et revanchard, a décidé, au mépris tout accord antérieur, d'assiéger la ville de Worms. Il cherche à être le Mal absolu, il trahit, il massacre, il blasphème. Un prêtre poussé à la trahison, Heinrich, comprenant le complexe de supériorité (et donc d'infériorité) qui meut Goetz, lui donne à entendre qu'il a perdu d'avance la singularité dans le Mal et qu'il serait autrement plus inhumain de faire le Bien. Evidemment piqué, dans son orgueil, dans sa curiosité, Goetz relève le pari pour l'année à... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 08:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
21 mai 2016

"Le Misanthrope ou l'Atrabilaire amoureux" d'après Molière par la Compagnie Vol plané

20h30 Théâtre de Fontblanche, 4, allée des Artistes, 13127 Vitrolles Par la Compagnie Vol Plané. Vous l'avez peut-être déjà étudié au Lycée ou vu "Alceste à Bicyclette" et savez qu'Alceste et Philinte sont amis mais s'opposent sur la manière de se comporter envers les autres. Le premier soutient qu'il faut être d'une parfaite honnêteté, réserver le nom d'amis à ceux que l'on considère comme tels, de même celui de maîtresse, qu'aucun mensonge n'est pieux et que c'est aider les autres que de leur dire leur fait... tandis que le... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 23:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
07 mai 2016

_Huis-Clos_ de Jean-Paul Sartre (1944)

Relecture. Joseph Garcin, un journaliste pacifiste d'un pays d'Amérique du sud, est emmené dans un salon. Mort fusillé depuis peu, et sans illusions sur sa place dans l'au-delà, il s'attendait à une salle de torture infernale et se trouve un peu surpris par le caractère innocent des lieux. Il est tour à tour rejoint par Inès, qu'on appelait déjà de son vivant une "femme damnée", et par Estelle, quelque peu perturbée et dans le déni des raisons qui l'amènent en enfer. Quelques interactions et frictions plus tard, l'évidence tombe :... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 14:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
05 février 2016

"Don Juan" d'après Molière par la Compagnie du Mille-Feuilles

Il y a des classiques qu'on croit avoir déjà vus, et qu'on ne veut plus revoir que revisités. C'est le cas de la version fascinante que nous offre la Compagnie du Mille-Feuilles de la pièce de Molière, Dom Juan, dont l'orthographe est modifiée, pour prévenir, sans doute... J'ai eu le plaisir de la voir au Cinéma Les Lumières à Vitrolles, dont le directeur avait repéré la performance au Festival d'Avignon en 2015.  Pour ceux qui ne connaîtraient pas l'intrigue : Don (= Dom : seigneur) Juan ne peut résister à l'attrait de... [Lire la suite]

17 janvier 2016

Ça, c'est Feydeau ! deux pièces mises en scène par David Fenouil

Deux pièces de Feydeau, pour poursuivre le cycle initié à La Comédie des Suds, de Plan-de-Campagne. Avec Jauffret Sébastien, Rémi Sébastien, Evelyne Bordes, Françoise Cortes, Joël Bouttier... Que l'actrice qui jouait Hortense et celle qui jouait la voisine brésilienne me contactent : leur prestation mérite de les voir nommées. "Par la fenêtre" : Un mari fraîchement (et injustement) quitté par sa femme excessivement jalouse reçoit la visite d'une voisine brésilienne du bâtiment d'en face. Celle-ci, injustement persécutée par son... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 décembre 2015

"Feydeau !" deux pièces mises en scène par David Fenouil

J'ai eu le plaisir de voir deux comédies en un acte de Feydeau, la célébrissime "Ne te promène donc pas toute nue" et une autre, que j'ai gagné à connaître, "Amour et Piano". J'ai aimé leur mise en scène, avec deux acteurs principaux pleins de conviction et des rôles secondaires (David Fenouil, à la mise en scène, et Rémi Sébastien) tenant avec grâce cet emploi. J'ai malheureusement assisté à la dernière (à la Comédie des Suds, susceptible d'être à nouveau à l'affiche) : c'était à revoir. "Amour et Piano" : Une jeune fille à marier... [Lire la suite]
22 février 2015

"Jacques et Mylène" de Gabor Rassov, avec la Compagne 260 Couverts

Théâtre de Fontblanche, Vitrolles Mise en scène de Benoît Lambert Trouvé sur internet :  Jacques et Mylène, c’est une histoire d’amour, un drame, un feuilleton, une farce, une série B, une épopée, une tendre chronique familiale, un mélodrame, une pièce érotico-médicale, une comédie foisonnante de situations cocasses : harcèlements, viols, meurtres, suicides... Jacques (Philippe Nicolle) et Mylène (Ingrid Strelkoff) c’est aussi une pièce pédagogique, où l’on apprend à faire un budget avant de se mettre en ménage, à soigner un... [Lire la suite]
29 décembre 2014

_La Grotte_ de Jean Anouilh (1962)

L'Auteur de la pièce, penaud, intervient : il n'a pas réussi à écrire la pièce, les personnages ne savent pas ce qu'ils vont jouer. Ils vont essayer de le faire quand même... Dans une "grande maison" de la Belle-Epoque, un crime a eu lieu : la cuisinière, ancienne maîtresse du Comte dont elle a eu un fils désormais séminariste, a été poignardée. L'Auteur intervient là encore, tente d'infléchir le cours de ce qui semble être une enquête policière... il montre ce qu'aurait pu être la pièce : un drame psychologique, une satire sociale...... [Lire la suite]