22 juillet 2019

"Anticipation Japon" orchestré par Hirokazu Kore-eda

Cinq jeunes réalisateurs.trices ont créé cette oeuvre à la fois chorale mais aussi juxtaposée, sur le mode plus que le thème de l'anticipation, Akiyo Fujimura, Chie Hayakawa, Kei Ishikawa, Yusuke Kinoshita, Megumi Tsuno. Alléchée par le label du Festival Hanabi que j'ai beaucoup aimé ce printemps et par le nom d'Hirokazu Kore-eda dont Une Affaire de famille m'avait emballée, et je l'ai regardé d'un oeil si distrait que je n'ai pas pris la peine de relever le titre des différents courts-métrages, certaines que je les retrouverais de... [Lire la suite]

22 juin 2019

"Dans un jardin qu'on croirait éternel" d'Omori Tatsushi (2019 - France)

Noriko (Haru Kuroki, Prix de l'Académie japonaise de la meilleure interprétation féminine dans un rôle principal - celui-ci) ne sait guère ce qu'elle veut dans la vie, en dehors d'écrire, ce qui ne compte guère ; elle étudie dans l'édition. Sa cousine Michiko (Mikako Tabe, qui crève l'écran), elle, a un caractère entier, sa volonté court toujours vers un but, quitte à en changer au besoin. Les parents de Noriko (Fuyuka Kooriyama et Shingo Tsurumi, le charme fait homme) les encouragent à s'initier à la cérémonie du thé. Elles... [Lire la suite]
05 avril 2019

"Une Banale histoire" d'Anton TCHEKHOV (1889)

La nouvelle "Une Banale histoire" est tirée du recueil Le Duel et autres nouvelles. Je connais mieux le dramaturge que le nouvelliste, mais il n'y a pas de raisons... Nicolaï Stépanovitch est un professeur de médecine émérite, couvert de décorations et d'honneur, curieusement impécunieux mais symétriquement gonflé de sa propre importance... Tous lui sont importuns, sa femme Varia à laquelle il reproche d'avoir grossi autant que sa vue s'est rétrécie, sa fille Lisa qui ne pense qu'à sa musique et à son fiancé, son fils militaire qui... [Lire la suite]
29 mars 2019

"La Dernière folie de Claire Darling" de Julie Bertucelli (2019)

Claire Darling (Catherine Deneuve) , veuve, fâchée avec sa fille Marie (Chiara Mastroianni) depuis vingt ans, ne s'est jamais bien remise du décès accidentel de son fils. Elle vit dans une gentilhommière dans le village de Verderonne avec pour seul complice le curé. Cette grande maison déborde d'objets anciens voire précieux, de portraits de famille, et même d'une collection inestimable d'automates qu'elle continue elle-même depuis longtemps. Un matin, elle se lève en sursaut comme à l'écoute d'un message et organise soudain un... [Lire la suite]
27 octobre 2018

_Ça va mieux, ton père ?_ de Mara Goyet (2018)

Un achat un peu compulsif, à la suite à la fois du décès du compagnon d'une amie et de l'écoute sur les ondes radio de Mara Goyet. L'arrière-pensée était de prêter, de donner le livre à cette amie, mais je voulais le lire avant. D'où ce billet. Mara Goyet est déjà auteur, elle n'écrit pas sous l'inspiration de son actualité, son père est auteur, artiste et technicien du cinéma, Jean-François Goyet, et c'est un "jeune" Alzheimer. Avoir été élevée par un père qui aime les langues anciennes, qui se passionne pour des domaines aussi... [Lire la suite]
14 juin 2018

_Fin de partie_ de Samuel Beckett (1957)

Heureusement qu'au milieu de journées qu'il me faudrait à trente-six heures pour caser tout ce qu'il faut faire - et qui ne le sont pas, un nouvel impératif arrive, qui est celui de lire. Faute de pouvoir reprendre le sport à la faveur du dégagement de mes heures de cours au profit de la préparation à l'examen, c'est ce dernier qui m'impose de lire (ou de relire) les livres au programme de mes candidats d'oral. Me voilà donc aux prises avec Fin de partie, que je croyais avoir lu... Que j'ai peut-être lu, mais dont je ne me souvenais... [Lire la suite]

02 janvier 2014

_La Fée Carabine_, de Daniel Pennac (1987)

Voilà que la tribu Malaussène héberge des messieurs âgés (un par enfant que fait la mère du héros, ça sera largement suffisant) qui ont la particularité d'être des toxicomanes en manque de drogue. Benjamin et Thérèse essaient de les sevrer et de les garder au secret, à la demande de Julia, la bien-aimée du premier qui est sur une enquête top-secrète. Or la police, l'inspecteur Thian et le jeune Pastor sont également sur une étrange piste de vieilles dames égorgées dans le quartier... On soupçonne très vite Malaussène !... Un rôle... [Lire la suite]
16 janvier 2013

_Le Dernier Mitterrand_, de Georges-Marc Benamou (1996)

Voici la biographie qui a inspiré le film "Le Promeneur du Champ-de-Mars" : Robert Guédiguian l'a d'ailleurs préfacée. L'élection de François Mitterrand marque la naissance de mon intérêt pour la politique, mais pas pour lui : je me suis contentée pendant très longtemps des épigrammes et des cris d'orfraie que sa politique a engendrés, agacée symétriquement par la mise en place d'un véritable aréopage monarchique autour de sa personne. Ce récit montre ledit aréopage : une sorte de cour complètement tétanisée autour des (mauvaises)... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 17:11 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
01 juin 2012

_Autoportrait de l'auteur en coureur de fond_, d'Haruki Murakami (2007)

Haruki Murakami veut présenter son rapport à la course de fond et à d'autres sports connexes, comme le triathlon, en tant qu'homme jeune puis mûr, et enfin en tant qu'écrivain. Le parallélisme est intéressant, plus ou moins pertinent, comme si certains liens étaient un peu forcés, comme pour s'excuser. A mesure de la lecture, Murakami abandonne cet alibi littéraire et raconte son expérience. Difficile de dire s'il donne envie de s'y mettre ou s'il dissuade, tant l'expérience insiste sur les fois où le corps refuse de répondre, se... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 02:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
04 août 2011

"Une Séparation", d'Ashgar Fahradi (2010)

L'HISTOIRE Simin et Nader sont devant le juge. Elle demande le divorce, lui, "si elle veut abandonner sa famille", l'accepte. Le juge, estimant que les raisons de Simin ne sont pas bonnes (on ne se sépare pas d'un homme bien parce qu'il refuse d'émigrer) n'accorde pas le divorce, mais le couple se sépare. Leur fille Termeh, 12 ans, préfère rester avec son père et son grand-père, malade d'Alzheimer, qu'il faut surveiller en permanence. Nader va devoir engager Razieh, une musulmane fondamentaliste et très pauvre, à l'insu de son... [Lire la suite]