Mots et Images

01 janvier 2018

Défi Bingo 2018

Croquignolle propose encore cette année le Défi Bingo 2018, inspiré de Babelio. Voici les niveaux : NIVEAU ÉTAIN : 10 livres lus NIVEAU PORCELAINE : 20 livres lus NIVEAU PERLE : 30 livres lus NIVEAU ÉMERAUDE : 40 livres lus NIVEAU OR : 50 livres lus NIVEAU DIAMANT : 60 livres lus NIVEAU PLATINE : 70 livres lus NIVEAU CHÊNE : 80 livres lus Voici les catégories : 1. Un roman issu des littératures de l'imaginaire : D'une flamme qui ne s'éteint pas, de David Castella 2. Un roman "young adult"https://www.babelio.com/---/171613. Un roman... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 12:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

10 avril 2018

En ce moment, je lis...

  * attention, ce billet est édité chaque fois que je lis un nouveau livre... ! ;o)
Posté par DonaSwann à 16:03 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
08 avril 2018

_La Mémoire fantôme_ de Franck Thilliez (2008)

Lucie est enquêtrice dans le Nord-Pas-de-Calais. Un jour, une mathématicienne qui perd ses souvenirs à mesure qu'elle les vit, lui est amenée alors qu'elle était chez elle. Elle a un message entaillé dans les paumes des mains, annonçant le retour d'un certain "Professeur" et on découvre d'autres messages entaillés sur son corps, témoin de sa peur (ou de celle de quelqu'un) de risquer d'oublier ce qu'elle vient d'entendre. D'après les premiers éléments, elle est l'égérie autant que la vedette d'un programme informatique permettant une... [Lire la suite]
30 mars 2018

"La Forme de l'eau" de Guillermo Del Toro (2017)

Elisa (Sally Hawkins) travaille comme femme de ménage dans un laboratoire d'expérimentations secrètes aux Etats-Unis d'Amérique, en pleine guerre froide. Elle est muette. Ses meilleurs amis sont son voisin (Richard Jenkins), un peintre très seul dans son homosexualité, et une collègue de travail, Zelda (Octavia Spencer), très seule dans une vie de couple frustrante. Leur vie est d'une routine absolue, surtout pour Elisa, qui écoute beaucoup, et ne conserve de son passé d'enfant trouvée (dans l'eau) que des traces de griffures sur le... [Lire la suite]
28 mars 2018

_Les Petites victoires_ d'Yvon ROY (2017)

Le narrateur, dessinateur de BD, et Elianne s'aiment, ils veulent faire un enfant. Ce dernier arrive, Olivier est une petite merveille. Mais un jour, même sans être psycho-motricien, l'évidence saute aux yeux : Olivier ne parle pas, ne réagit guère, ne regarde pas dans les yeux. Le diagnostic arrive : l'enfant est autiste. Le couple se déchire, se sépare. Une fois le deuil de la relation, et celui de l'enfant de ses rêves fait, le narrateur trouve la force de vivre avec cet enfant et de répondre, voire anticiper, ses besoins. Cet... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 20:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
25 mars 2018

Carmen, de Prosper Mérimée (1845)

Le narrateur rencontre Don José, un gentilhomme basque déchu, devenu un redoutable contrebandier, avant son exécution par garrotage. Ce dernier lui raconte qu'à l'origine de son malheur se trouve une passion malheureuse, jalouse, mal rendue, pour une gitane, Carmen, qui vit dans une liberté absolue, c'est-à-dire qu'elle choisit ses entraves. Il lui en fait le récit. Mérimée, pas très heureux en amour lui-même, parvient à nous transmettre ce sentiment que nous éprouvons toujours quand une personne nous raconte ses déboires amoureux... [Lire la suite]

25 mars 2018

échec sur La Consolante et autres remarques

J'ai tenté de lire La Consolante, d'Anna Gavalda, et ce roman m'est tombé des mains. Je sais que cette auteure est très appréciée, mais personnellement, je déteste que les effets stylistiques d'opacité (qui est qui ? qui couche avec qui ? qui est l'ex de qui ? qui est cette personne pour qui ?...) se prolongent indéfiniment. Quand l'effet stylistique est aussi simpliste qu'user et abuser d'un pronom personnel "il" ou "elle" au lieu de dire de qui on parle, au point de créer des confusions de sens que je crois involontaires (on aurait... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 10:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mars 2018

_Whisper_, tome 2 : "Retour au haras"

Mika retourne passer des vacances au haras de sa grand-mère. Elle a l'intuition que quelque chose de travers s'y passe, et elle a raison : les difficultés financières du haras sont telles que celle-ci va être obligée de vendre. La seule chance serait de monter Whisper à une course, mais depuis l'expérience ratée au premier tome, Mika a fait promettre qu'on laisserait ce cheval d'élite tranquille... La voilà partagée... Et intriguée par des intrusions nocturnes, qui semblent voler des médicaments vétérinaires. Merci à l'opération... [Lire la suite]
21 mars 2018

_Whisper_, tome 1 : "Libres comme le vent" (2018)

Mika déçoit ses parents, de brillants physiciens : ses résultats scolaires ne sont même pas passables cette année. La voilà punie : au lieu de partir en vacances avec son amie Fanny, elle doit partir réviser son examen chez sa grand-mère maternelle, celle qu'elle n'a jamais vu.Là-bas, elle découvre Maria, une femme pour qui rien ne compte plus que son hara familial et son école d'équitation. La mère de Mika l'a fuie pour cette raison. La petite-fille se découvre un don pour la communication avec les chevaux, y compris avec Whisper,... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 12:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
20 mars 2018

_Planète végane_ d'Ophélie Véron (2017)

Depuis l'âge de sept ou huit ans environ, j'ai éprouvé de la répugnance pour la viande : son origine vivante (grâce à ma grand-mère je savais à quoi ressemblait à l'état vivant et intégral le lapin débité dans mon assiette), le goût piteux du boeuf, affreux du veau, répugnant du mouton, la texture épouvantable de certaines spécialités carnées... Impossible de vivre déjà mon végétarisme, remis aux calendes, différé encore par la grâce de Croc Blanc, de Jack London. Il y développait l'idée que manger de la viande est dans la nature,... [Lire la suite]