ragesBeauregard, dit Bo, après plusieurs insolences envers son professeur d'anglais qui est aussi son entraîneur de football, finit par être renvoyé temporairement de cours et inscrit à un groupe "de colère" avec un autre professeur, M. Nakatani, et sur le conseil de son professeur tuteur, M. Serbousek. Les deux hommes vont, avec patience et empathie , lui faire comprendre qu'à l'origine de cette colère il y a une peur qui vient de loin, une peur de lui-même qui vient d'un travail de sape de sa confiance en lui-même. A l'origine, un père persuadé qu'on peut faire du bien à un enfant en commençant par lui faire du mal en fondant ses principes éducatifs sur l'humiliation... Lui-même avait été éduqué ainsi.

Heureusement, un levier de la confiance en lui-même de Bo sera le sport : il veut s'inscrire à un triathlon, l'Iron Man (titre anglais du roman) et prouvera à tout le monde qu'il n'est pas le perdant que son professeur et son père affirment qu'il est. Son groupe de colère, surnommé les Stoïpartes, vont avancer avec lui sur le chemin du retour à la confiance.


C'est un livre que j'ai lu il y a déjà une dizaine d'années, qui m'a beaucoup appris à titre personnel et professionnel. Je le recommande à tout le monde et particulièrement aux adolescents ou à ceux qui s'en occupent.

Il permet de différencier éducation et humiliation, et, à lire certains ignobles traités ("Comment éduquer son enfant sans crier" => sommet de l'abjection !) qui rencontrent un certain succès, cette distinction est vraiment nécessaire !

Citations :

  • (...) Pour commencer, nous avons perdu la vérité. Mais nous avons aussi perdu ceux qui nous en ont privés. (...) Et si tu dis que tu t'en fous, tu perpétues le mensonge. (...) Tout acte d'héroïsme suppose d'être capable de faire face pour soi-même. Voilà comment nous nous en sortons ; nous regagnons ce que nous avons perdu. Nous nous le donnons à nous-mêmes ; nous apprenons la vérité, et nous la mettons à la place du mensonge.
  • Ils ont dit que le père de Hudge avait tué son chiot parce que Hudge avait oublié de le nourrir. (...) Ce type a tué le chiot d'un gosse rien que pour lui donner une leçon ! Et moi qui trouvais que mon père avait le coeur sec ! Quand M. Nak est arrivé là-bas, Hudge était assis sous le porche, dans le froid, en pyjama. Il demandait pardon au petit chien mort.
  • Quand ce qui vient des autres ne te fait pas de bien, c'est probablement que ce n'est pas bon pour toi. Et si ce n'est pas bon pour toi, c'est qu'il ne s'agit pas d'amour.