Sully-de-Clint-Eastwood-afficheLe 15  janvier 2009 est une date inoubliable pour les 155 passagers de l'Airbus piloté par Chesley Sullenberger dit "Sully" (Tom Hanks) : ce jour-là, deux réacteurs ayant été rendus inutilisables par des oiseaux, le pilote prend la décision d'amerrir sur l'Hudson, le retour à l'aéroport de LaGuardia ou l'aller à un autre qui se trouve à deux heures de là, semblant impossibles. Contrairement à ce qui a pu arriver auparavant, l'amerrissage ne se solde pas par une catastrophe humaine : tous les passagers sans exception sont sauvés en 24 mn, personne ne succombe, ni au choc, ni aux températures.

Mais quand des compagnies d'assurance renâclent à cracher au bassinet, cherchant "l'erreur humaine", que le bruit court qu'un des deux réacteurs marchait quand même un peu, le doute s'insinue : Sully est-il un héros ou un mauvais pilote ?


 J'ai vu ce film dans un cadre très particulier, celui d'une exposition organisée par le Cinéma Les Lumières de Vitrolles, Les Amis des Lumières et les professeurs et élèves de la Terminale Pro Aéronautique de Lycée Pierre-Mendès France. Avec une option de langue anglais approfondie, ces derniers ont prévu une exposition légendée en anglais et le film était effectivement en VOST, contrairement au lien que je mets plus bas. Bravo à ces jeunes gens !

Ils ont attiré notre attention sur les côtés techniques aussi bien du crash que des moyens de tournage, sur les défis que donnent à relever une expertise. Celle qu'on voit à l'écran serait par exemple, conforme aux procédures habituelles.

Le format du film est bref, il n'aurait pas supporté plus de temps, car après un temps de suspense raisonnable, on apprend le verdict.

Cf. la bande-annonce en VF.