vierge-bordelTome 1 : La vierge du bordel

Blanche est domestique chez une bourgeoise au début du XXème siècle. Elle vit mal les sorties de sa soeur dans les guinguettes hors de Paris, car un certain "boucher des guinguettes" attend les danseuses sur le chemin du retour et les dépèce. Une lézarde dans le mur lui apprend un soir que dans l'immeuble voisin un crime sur une prostituée a été commis, laquelle sera jetée dans la nature, selon le mode de procédé du "boucher des guinguettes" et, malheureusement les criminels se rendent compte que leur voisinage les a vus. Blanche raconte l'affaire à sa soeur, qui ne la croit pas, s'approche de la lézarde et se fait abattre. La police conclut à un suicide, personne ne la croit et sa patronne, la croyant folle, la renvoie.

Blanche lit dans les journaux que la prostituée (qui avant d'être tuée promettait n'avoir rien vu) travaillait à "La Pompadour", une maison close fréquentée par le meilleur monde. Elle tente de s'y faire engager comme femme de ménage, mais la tenancière ne l'accepte qu'à condition qu'elle fasse des séances "spéciales" : de la domination sans rapport sexuel. Blanche refuse d'être touchée par les clients comme par qui que ce soit et y gagne le surnom de Miss Pas-Touche ; sa virginité est même un sujet de stupéfaction et de curiosité. Mais elle est là pour mener l'enquête...

pas-touche2Tome 2 : Du sang sur les mains

Beaucoup de choses attirent l'attention de Blanche : sa plus proche compagne, Annette, qui fait elle aussi des séances très spéciales, mais en tant qu'objet de sévices, semble ravagée par les remords et l'angoisse... Elle est surveillée de très près par Agathe, la maîtresse d'étage. L'attitude violente du mari de la tenancière et d'un de ses sbires éveille ses soupçons... Blanche croit reconnaître dans ce dernier celui qui a tué la prostituée derrière la lézarde... Joséphine, un travesti sosie de Joséphine Baker, va l'aider de loin dans son enquête...


Je me suis retenue de dévorer les quatre tomes (je n'en ai pas le temps). Les lieux et sujets sont racoleurs, mais l'auteur n'insiste pas plus que cela ; les connivences entre le demi-monde et la façade hypocrite du monde des puissants, elles, ne sont pas juste esquissées et la charge est lourde, parfois directe.

Notes de lecture pour les tomes 3 et 4.