fin-livresA Londres, aux vendredis scientifiques d'une institution royale, des messieurs de qualités sont surpris d'apprendre que le Soleil - donc la planète - n'en a guère que pour une vingtaine de millions d'années. Sortis et dans l'ambiance détendue de leur Club, ils vont, chacun selon ses idées et ses compétences, avancer leurs pronostics sur l'avenir de la culture, de l'art, de la littérature et, pour finir, des livres.


Comme j'ignorais le nom de l'auteur, je me suis imaginé avoir affaire à un pastiche de Jules Verne, à du steampunk, mais un coup d'oeil à la quatrième de couverture m'apprit que la nouvelle reliée que j'avais en main était une réédition contemporaine. Ce n'est pas déplaisant à lire, il est piquant de voir combien de conjectures étaient exactes, la plupart s'appuyant sur des observations tout à fait exactes... mais pas tout à fait sur les livres ! En réalité, Octave Uzanne est prophète mais très indirectement... C'est tout l'intérêt de ce texte court.