Death-note12Nous arrivons à la fin... La situation finale, le duel entre Near (remplacé par L sur la couverture ce qui montre bien que c'était son avatar) et Light est mis en place. Cela arrive assez vite au début du tome, si bien qu'on se demande comment l'auteur va délayer la situation ou s'il y aura un long épilogue...

En réalité, le débat sur la peine de mort se déroule à ce moment-là... Il n'est pas conceptuel, comme je l'attendais, mais il a le mérite d'avoir lieu, de révéler les personnages. Les féministes regretteront l'absence de Takada et de MisaMisa (l'une avec un alibi fatal, l'autre, à l'écart dans une suite de luxe) qui ne seront pas sondées, approfondies : femmes-objets de Light, Ohba semble estimer que leur cas parle de lui-même, alors que d'autres pions masculins (Teru, Matsuda...) ont encore des choses à révéler de leur psyché face à la découverte qu'ils ont été manipulés par Light, alias Kira.