illustration-les-saisons-hanabi-anticipation-japon_1-1559471253Cinq jeunes réalisateurs.trices ont créé cette oeuvre à la fois chorale mais aussi juxtaposée, sur le mode plus que le thème de l'anticipation, Akiyo Fujimura, Chie Hayakawa, Kei Ishikawa, Yusuke Kinoshita, Megumi Tsuno.

Alléchée par le label du Festival Hanabi que j'ai beaucoup aimé ce printemps et par le nom d'Hirokazu Kore-eda dont Une Affaire de famille m'avait emballée, et je l'ai regardé d'un oeil si distrait que je n'ai pas pris la peine de relever le titre des différents courts-métrages, certaines que je les retrouverais de toute façon en ligne... et non...

Il y avait (de fort mauvaise mémoire, à n'en pas douter, que mes visiteurs ne se gênent pas pour me corriger) Plan75, un film sur l'embrigadement high-tech de la jeunesse, avant ça un film sur le vieillissement de la population (thème que j'ai souvent trouvé pour ce pays, qui n'admet pas le système de la maison de retraite), Joli Mai (ou Mois de mai ?) la perle du lot sur une adolescente qui accède à l'héritage numérique de sa mère décédée alors qu'elle était en bas-âge, un autre sur des habitants d'un monde souterrain, extrêmement symbolique avec des doubles et des triples sens tellement subtils que je ne suis pas sûre du tout de mon interprétation, et un dernier encore... mais que je peine à me rappeler, alors qu'il n'était pas si mal.

Je me suis très souvent ennuyée et je pense que c'était très injuste de ma part. J'ai été un peu appâtée par l'analogie avec Black Mirror, dont je suis fan, et c'est beaucoup moins facile (même si tous les épisodes de cette série sont loin de l'être, ce qui en fait l'intérêt). Il y a une plus grande poésie de forme pour le même fond philosophique et éthique.

Bande-annonce.

 

illustration-anticipation-japon_1-1560258532