13 août 2019

_Ce nom qu'à Dieu ils donnent_ de Guillaume de Fonclare (2019)

Guillaume de Fonclare écrit bien, je le savais, je l'ai déjà écrit : l'écriture est contemporaine sans maniérisme moderne, simple et châtiée, avec des images à l'avenant qui verdissent et rafraîchissent sa réflexion. En effet, c'est à une quête spirituelle que lui, "l'athée militant", nous convainc, à la faveur d'une expérience de joie qui l'emmène malgré lui vers un agnosticisme (pas forcément la version "molle" de l'athéisme, contrairement à ce que l'on croit, mais c'est moi qui le dis). Bien entendu, ayant lu Pascal, comme... [Lire la suite]

28 octobre 2018

Le Chat du Rabbin, tome 8 : "Petit panier aux amandes" de Joann Sfar (2018)

Jules, le mari de Zlabya, la bien-aimée maîtresse du Chat, reçoit la visite d'un jeune couple : il faut qu'il aide la future mariée à se convertir au judaïsme afin qu'elle s'intègre bien dans la famille. Jules refuse dans la mesure où l'amour est un fondement trop volatile pour y ancrer quelque chose d'aussi dévorant, contraignant et ostracisant parfois aussi, que le judaïsme. On apprend ensuite avec surprise qu'en réalité, le fiancé n'est pas lui-même si à cheval sur les traditions quand elles l'ennuient... Aline, sa fiancée, pose... [Lire la suite]
19 décembre 2016

_Le Royaume_ d'Emmanuel Carrère (2014)

Emmanuel Carrière raconte comment il a rencontré la religion chrétienne, mais surtout trouvé - et perdu - la foi. Ce qui m'a immédiatement saisie, c'est le sentiment de lire des choses que j'aurais pu, que je pourrais écrire, sans que j'aie démêlé immédiatement si c'était parce que nous nous ressemblerions, ou si c'est parce que je suis passée par les mêmes expériences. Quand il attaque ce que j'appelle le "dossier Paul de Tarse", j'ai continué à frémir : aurait-il tiqué sur les mêmes choses que moi ? A cet étrange apôtre dont Jésus... [Lire la suite]
04 août 2013

_Le Noeud de Vipères_, de François Mauriac (1932)

Relecture. Louis est un vieillard malade, enrageant de sa fin prochaine parce qu'elle ne lui permettra pas de voir ses enfants se déchirant pour son héritage d'avocat doué et d'homme d'affaires au flair incroyable. Il écrit dans un cahier une confidence devant être posthume à sa future veuve, Isa, née de Fondaudège, dont il s'est affectivement éloigné depuis de nombreuses années pour l'accuser d'être à l'origine de sa haine pour elle et pour leurs enfants. Lui était libre penseur et, par amour, s'était rapproché d'une certaine... [Lire la suite]