21 juillet 2010

_Les Chants de Maldoror_, de Lautréamont (1868)

Plût au ciel que le lecteur, enhardi et devenumomentanément féroce comme ce qu'il lit, trouve, sans sedésorienter, son chemin abrupt et sauvage, à travers lesmarécages désolés de ces pages sombres et pleines de poison;car, à moins qu'il n'apporte dans sa lecture une logiquerigoureuse et une tension d'esprit égale au moins à sadéfiance, les émanations mortelles de ce livre imbiberontson âme comme l'eau le sucre. Il n'est pas bon que tout lemonde lise les pages qui vont suivre ; quelques-uns seulssavoureront ce fruit amer sans danger.... [Lire la suite]

17 mai 2010

_Poésies I et II_, de Lautréamont (1870)

Série d'aphorismes se répondant en échos, en chiasmes, en progressions étonnantes, froides, claquantes, en asyndètes brèves. C'est à la fois indigeste et très poétique. Je trouve le ton à la fois pontifiant et absurde de Jarry, des Surréalistes... que je n'aime pas trop. En fait, c'est trop long, et, quand je lis en titre "Poésies", j'attends autre chose qu'une suite de proverbes, même auto-parodiques, qu'une longue distribution de médailles à des noms propres, fussent-ils prestigieux.
Posté par DonaSwann à 22:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 juin 2009

_L'Arrache-Coeur_, de Boris Vian (1953)

Des triplés (trumeaux), une mère castratrice et névrotiquement réduite à sa fonction maternelle, un village de monstres à la bonne conscience, un curé missionnaire d'un Dieu du luxe, un bouc émissaire à la fois nautonier et drac, un père faible et fuyant, une enfance toujours sacrifiée... Ce coin de campagne où un psychiatre "vide", né adulte la veille, comme les dieux, va observer et participer... Un roman surprenant, assez loin (pour moi), de l'Ecume des Jours, une version allégée et esthétique de L'Oiseau bariolé et du Grand... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,