le_concertL'HISTOIRE


Andreï Filipov est homme de ménage au Théâtre Bolchoï de Moscou. C'est un ancien grand chef d'orchestre, limogé de manière publique et infamante sous Brejnev, parce qu'il avait tenu à garder les musiciens juifs, notamment sa soliste Léa, avec laquelle il travaillait un projet d'interprétation particulière du Concerto pour violon et orchestre de Tchaïkowsky. Alors qu'il s'attaque, trente ans après ces événements, à la poussière du bureau du désagréable directeur actuel, il intercepte un fax en provenance du Théâtre du Châtelet à Paris, qui demande au Bolchoï de venir jouer quinze jours plus tard, sur un programme de leur choix.

Andreï fait le projet fou de rassembler les musiciens qu'il connaît et de se faire passer pour l'orchestre du Bolchoï, réclamant Anne-Marie Jacquet (Mélanie Laurent), une violoniste française très connue, comme soliste...

MON AVIS


Sur le mode de l'humour, de la satire, Mihaileanu fait un film sensible, sympathique, parfois haletant, qui n'évite pas les situations un peu conventionnelles et quelques poncifs sur la musique. Du moins dis-je que ce sont des poncifs ; ce sont peut-être tout simplement des vérités.

La sensibilité de Mélanie Laurent est magnifique. Cette belle et blonde actrice crève l'écran.

Petite grimace sur les caricatures des musiciens juifs qui tentent de profiter de l'aventure parisienne pour revendre du caviar, puis des téléphones portables, arrivent en retard au concert avec leur attirail, mais bon, on s'en remet.

Une autre grimace (de perplexité) sur le "Tchaïkowsky" joué par Anne-Marie Jacquet à la fin, le dernier mouvement, d'une grande virtuosité. Je ne suis pas une grande musicologue, mais il ressemble à s'y méprendre à un air de Schubert, que j'ai un jour entendu sur France Musique, joué par Anne-Sophie Mutter (qui savonnait moins les passages difficiles, d'ailleurs).

Vu en DVD.
Bande-annonce.