pastichesQuelques extraits du recueil de parodies de Pascal Fioretto :

"Barbès Vertigo", Denis-Henri Lévy
"Tais-toi si tu veux parler", Fred Wargas
"Et si c'était niais ?" Marc Lévis
"Hygiène du tube (et tout le tremblement)", Mélanie Notlong
"C'était rudement bath", Jean d'Ormissemon
"Quelqu'un m'attend, c'est tout", Anna Galvauda

"Epilogue (en forme d'alibi)", Pascal Fioretto

J'ai déjà dit ailleurs que je pensais que le mot "pastiche", dans un contexte de caricature et d'humour, ne me paraissait pas le meilleur.
Ce recueil ne contient que six des onze textes du roman d'origine. J'ai très souvent ri, certaines choses sont bien trouvées ; le fait d'avoir englobé chacune des parodies à l'intérieur d'un roman policier pourvu d'une intrigue (enlèvements des auteurs français les plus en vue) soutient l'intérêt et évite un côté exercice de style artificiel

Il ne me reste plus qu'à lire l'œuvre en version intégrale.