arbre-possiblesQuand j'ai vu combien il se lisait facilement, j'ai fait remonter ce recueil de nouvelles - maintes fois perdu et retrouvé en treize ans de pàl ! -, malgré l'urgence de mes autres lectures et travaux professionnels. Compagnon de migraine et de spasmophilie. Malgré cela, je l'ai vraiment beaucoup aimé.

  • "Apprenons à les aimer" : Quand les humains sont des animaux familiers...
  • "Le règne des apparences" : Un étrange phénomène visuel affecte la vision du monde du héros...
  • "Fragrances" : microcosme et macrocosme... Hilarant !
  • "Celle qui hante mes rêves" : Intemporelles contradictions féminines quand il s'agit du choix d'un partenaire..
  • "Vacances à Montfaucon" : voyage en le temps, voyage sans risque ?
  • "Manipulation" : Un inspecteur de police se voit gravement affecté par un problème psychomoteur malin...
  • "L'Arbre des possibles" : Un arbre qui permettrait de calculer les cycles de l'Histoire humaine...
  • "Le mystère du chiffre" : Amusante fable sur les mathématiques comme une herméneutique...
  • "Le Chant du papillon" : Quand la NASA accepte de financer une improbable mission sur le Soleil !
  • "L'Ermite absolu" : Quand un médecin s'avise de se débarrasser de son corps pour devenir pensée pure...
  • "Du pain et des jeux" : Le paradigme du football, comme guerre en temps de paix... De rigueur en cette période de coupe du monde 2018 !
  • "Attention : fragile" : De l'erreur qu'il y a à offrir des cadeaux éducatifs complexes (comme créer des univers) à des enfants.
  • "La dernière révolte" : Parti de l'idée de Dino Buzzati dans "Guai ai vecchi" ou "L'Entrümpelung", Werber creuse un autre sillon.
  • "Transparence": Que se passerait-il si notre peau était transparente ?
  • "Noir" : Un chevalier égaré dans notre monde ?
  • "Tel maître, tel lion" : Quand la mode des animaux domestiques évolue vers le lion d'appartement.
  • "Un monde trop bien pour moi" : Un monde automatisé, parlant, bienveillant qui irrite les nerfs du héros...
  • "Le totalitarisme douceâtre" : Il y a quinze ans Werber dénonçait déjà les médias qui tournent en boucle autour des mêmes têtes d'affiche...
  • "L'Ami silencieux" : Un trio de cambrioleuses pactise, mais l'une d'elles a pactisé avec un arbre...
  • "L'Ecole des jeunes dieux" : les dieux s'entraînent à créer des civilisations dont la culture tourne autour d'eux...

Beaucoup de démiurges, de jeux de décalage entre les époques, les valeurs, les lieux, de l'humour en contrepoids au tragique... Ce recueil de nouvelles de SF, bien souvent, est amusant et, sans prétention affichée, fait réfléchir. Et comme j'ai un faible pour les nouvelles à chute, je suis comblée.