profs12Je ne présente plus la série, dont je ne vois ce douzième tome que deux ans après sa sortie, alors que, jusqu'ici, je les ai toujours achetés immédiatement.

Maurice, le prof de philo un peu cynique, Amina, la littéraire sexy, Serge Tirocu (prédestiné à faire cours le moins possible ) et tous les autres sont à nouveau là, avec de nouvelles aventures, entre élèves, proviseur, surveillants, parents d'élèves, inspecteurs...

Je dirai que les auteurs, que je n'accuserai jamais d'être de parti pris anti-prof (depuis le tome 1, ils ont une visible prédilection pour leurs personnages enseignants), ont affiné la charge et travaillent moins d'après les dit-on. Je prends l'exemple de la CAMIF dont les personnes non averties parlent encore comme si ce VPC représentait encore ce qu'il était il y a trente ans ; les auteurs ont finalement appris sa sortie de l'univers professoral. Ils ne font toujours pas dans l'apologie, oh non, mais leurs histoires sont à présent beaucoup plus satiriques et donc plus efficaces que du temps où elles véhiculaient des inexactitudes. Quand un élève ou un prof en est à reconnaître, en caricatural, comique, outré, ce qu'il vit, le plaisir est immense.