tintin-tibetAmbiance de montagne pour cet album lu dans l'enfance et relu dans une salle d'attente où je n'avais pas prévu mes lectures courantes.


Tintin passe ses vacances en Savoie avec le capitaine Haddock et son compagnon canin Milou quand il a une sorte de vision : son ami chinois Chang perdu dans la neige en train de l'appeler au secours. Très troublé malgré les objurgations rationalisantes du capitaine et d'autres, il décide de partir en Chine. Son parcours l'emmènera en Inde, puis au Tibet où il s'avère que son avion a été en perdition. Sur place, mêmes dénégations : guides et différents interlocuteurs assurent à Tintin que si Chang peut n'être pas mort sur le coup, dans les montages enneigées de l'Himalaya, sans nourriture, sans soins et dans le froid, il l'est certainement devenu...


C'était assez agréable à lire, avec beaucoup d'humour, grâce aux personnages secondaires, très certainement. Tintin est décidément plus lisse que dans mon souvenir, bien moins intéressant. J'ai appris avec intérêt que cet album a été écrit lors d'une période où son auteur était troublé, dormait mal, rêvait de neige (de pureté ? lui suggérait son psy) et qu'il en a nourri cet album... où rôde le yéti, plus tendre qu'on pourrait le croire...