20 mars 2018

_Planète végane_ d'Ophélie Véron (2017)

Depuis l'âge de sept ou huit ans environ, j'ai éprouvé de la répugnance pour la viande : son origine vivante (grâce à ma grand-mère je savais à quoi ressemblait à l'état vivant et intégral le lapin débité dans mon assiette), le goût piteux du boeuf, affreux du veau, répugnant du mouton, la texture épouvantable de certaines spécialités carnées... Impossible de vivre déjà mon végétarisme, remis aux calendes, différé encore par la grâce de Croc Blanc, de Jack London. Il y développait l'idée que manger de la viande est dans la nature,... [Lire la suite]

08 mars 2018

_Les Monologues du vagin_ d'Eve Ensler (1996)

Il m'arrive rarement de faire des lectures de circonstance (8 mars, Journée internationale de lutte pour les droits des femmes), mais j'y sacrifie parfois, en lisant avec un amusement teinté de lassitude que des femmes politiques en place ou qui le furent, en ont joué des extraits, et que moi, je ne connaissais toujours pas le texte. Il faut dire que l'exploitation du texte m'a toujours paru, notamment outre-atlantique, le tremplin à la fois politiquement correct et sulfureux pour se mettre en avant quand on est une actrice, et ça m'a... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 09:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
17 juin 2017

_La Civilisation, ma Mère !..._ de Driss Chraïbi (1972)

La mère de Nagib et du narrateur a épousé leur père à l'âge de treize ans et n'a plus mis le nez dehors, à tous points de vue, depuis. Pa n'est pas mauvais, mais il obéit à la loi marocaine, croyant épargner à sa femme bien des soucis et des ennuis en faisant porter à la maison - en abondance - tout ce dont elle aurait besoin. En grandissant, ses fils prennent conscience de l'ignorance de leur mère, de son incroyable potentiel à vivre au monde et ils entreprennent de l'instruire... Comment l'amour filial peut mettre au monde une... [Lire la suite]
11 mai 2017

_Trissotin ou Les Femmes savantes_ de Molière (1672)

Relecture. Relecture du 11 mai 2016 Clitandre a été éconduit par Armande qui, à l'instar de sa mère Philaminte et de sa tante Bélise, a décidé que la science était un sacerdoce qui méritait qu'elle y dédie sa vie. Quand la pièce commence, Armande découvre avec dépit qu'il a reporté ses feux sur sa soeur Henriette, bien plus intéressée par un mode de vie plus conventionnel, "mari, enfants, ménage", dans lequel elle sait pouvoir s'épanouir. Deux camps s'affrontent : les trois femmes savantes, auxquelles des pédants viendront donner la... [Lire la suite]
17 mars 2017

"Les Silencieuses (récit d'un voyage)", de Nicolas Raccah et Frédérique Aït-Touati

Nicolas Raccah est seul sur scène, sur un tabouret. Il nous raconte comment, en 2012, il a promené, souvent dans des appartements, son spectacle "Le Petit Traité du Plaisir qui met Oubli à la mort". Il s'agissait d'une compilation de poèmes érotiques de la Renaissance et, sans penser à mal, il a pris ce qu'il trouvait : des poèmes d'hommes. Or, à une question qui lui était souvent posée par une femme ("Il n'y a pas de textes de femmes ?") à la fin du spectacle, il se voyait obligé de répondre, un peu contrit mais en toute bonne... [Lire la suite]
20 novembre 2016

_Bacha Posh_ de Charlotte Erlih (2013)

Une bacha posh, c'est un imposteur malgré elle. En Afghanistan, quand un père a la déveine de n'avoir que des filles, il peut choisir l'une d'elles et la travestir en garçon jusqu'à sa puberté, histoire de vivre le plaisir de transmettre et de dialoguer librement avec sa descendance. C'est ainsi que Farruhkzad, il y a dix, était devenue Farrukh et avait fini par oublier que ce qu'elle avait d'abord vécu comme un renoncement était un privilège à durée limitée. Entre-temps, Farrukh est devenu barreur dans une équipe d'avirons afghane,... [Lire la suite]

21 décembre 2015

"Les Suffragettes" de Sarah Gavron (2015)

Maud Watts (Carey Mulligan) trime dans une blanchisserie londonienne qui lui a pris sa mère quand elle avait quatre ans (les accidents du travail y sont nombreux), son enfance à 7 (on n'allait pas la garder à ne rien faire) et à douze ou treize ans, il a fallu qu'elle y subisse les avances du patron, Norman Taylor (Geoff Bell)... moyennant quoi, elle a un petit grade, a pu épouser Sonny (Ben Whishaw), un "brave garçon", collègue qui l'a "acceptée" et lui a fait un enfant, le petit George. Un jour, alors qu'elle partait dans les... [Lire la suite]
10 mai 2015

_King Kong Théorie_, de Virginie DESPENTES (2006)

Relecture. Voilà un court essai, pourtant pas si neuf sur les questions que posent au féminisme certaines expériences féminines extrêmes et excluantes socialement (la bibliographie que Despentes insère à la fin le prouve), essai qui sonne violemment !J'ai été incapable de le lâcher aujourd'hui, jusqu'au déraisonnable, jusqu'au retard dans le boulot : viol (particulièrement dur à lire), prostitution, pornographie... qui ne croit pas avoir une vision assez ouverte, humaniste de ces questions ? Eh bien Despentes (que j'avais peur de... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 10:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
23 février 2015

"Imitation Game" de Morten Tyldum (2015)

D'après une histoire vraie et un récit publié par le biographie Andrew Hodges, le film raconte comment, en 1940, Alan Turing (Benedict Cumberbatch), mathématicien génial, sociopathe et arrogant, et une équipe d'autres décrypteurs ont fini par mettre en échec l'inviolabilité du codage d'Enigma, une machine mise au point par les Allemands. Celle-ci commençait à émettre dès 6H du matin et changeait automatiquement de codage chaque soir à minuit, mettant sur les dents toutes les tentatives des Alliés pour y voir clair dans 59 millions de... [Lire la suite]
20 mars 2014

"My Sweet Pepper Land" de Hiner Saleem (2014)

Un Kurdistan naît au début du film, dont un pied serait dans le monde réel, un autre dans un Groland. Un combattant de l'indépendance, Baran (Korkmaz Arslan), demande à continuer à se rendre utile plutôt que de se complaire dans les honneurs faciles de la nouvelle classe dirigeante. On l'envoie à Kamrian, sur la frontière proche de la Turquie et de l'Iran, une sorte de terre montagneuse et désolée, abandonnée à la loi du plus fort, territoire punitif des fonctionnaires d'Etat... Sa route croise celle de son adjoint (dont j'ai... [Lire la suite]