03 mars 2014

_Pourquoi philosopher en cuisinant ? Méditations autour de dix recettes de Lionel Lévy_, de Marc Rosmini (2008)

Dans la Collection "Pourquoi ?" dirigée par Vladimir Biaggi qui m'avait convaincue à l'époque de lire ce livre, mais pas de le faire assez vite, ce que je déplore, Marc Rosmini va s'associer à Lionel Lévy, chef cuisinier à Marseille, pour créer des recettes qui soient en même temps des invitations à une réflexion philosophique. Extrait de la 4ème de couverture : "L’anthropophagie est-elle immorale ? Faut-il revendiquer le droit de jouer avec la nourriture ? Jusqu’où s’étend le concept de Bouillabaisse ? Le poivron est-il un fruit ?... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 21:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

03 mars 2014

_Colère_ de Denis Marquet (2001)

Partout dans les États-Unis, puis en Amérique du Sud, et pour finir dans le reste du monde, des phénomènes catastrophiques inexplicables défiant les connaissances de la nature ont lieu : virus foudroyants mutant en permanence, séismes, ouragans, animaux, y compris domestiques, agressifs envers les humains, fruits et légumes empoisonnés... Mary, une ethnologue partie près de Manaus où une trouée béante se fait dans la jungle amazonienne est initiée par un vieux chamane ; elle est de fait chargée d'informer le reste de l'humanité des... [Lire la suite]
02 mars 2014

_L'Oeuvre_, d'Emile Zola (1886)

Une épouvantable nuit d'orage, Claude Lantier, un des fils de Gervaise, artiste peintre, tombe sur Christine, une jeune fille qu'il prend tout d'abord pour une aventurière ; elle le supplie de l'emmener à Passy où l'attend un travail. Il lui accorde le bénéfice du doute et l'hospitalité, à la place. Au matin, il se rend compte qu'elle correspond à un tableau qu'il peinait à finir... Déjà subjugué, il profite de son sommeil puis de sa gratitude pour la prendre pour modèle provisoire. Christine et Claude se quittent bons amis. Un... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 09:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 février 2014

_Wuthering Heights_ d'Emily Brontë (1847)

After many years, I have the opportunity to read again this very beautiful novel. I tried very often to read it in its original english version, but I did not succeed. I thus found an abridged version and, as far as I can realize it, simplified. And I thus read fluidly and with pleasure this new version of a very beautiful story of love and revenge. Heathcliff, a roaming child, is taken in by Earnshaw, master of wuthering heights, to the great displeasure his children, jealous of the preference brought to these foreigner. But,... [Lire la suite]
22 février 2014

_Le Ventre de l'Atlantique_ de Fatou Diome (2003)

Salie, émigrée de Niodior, une île du Sénégal, à Strasbourg, n'a guère de nouvelles de sa famille que très indirectement, par son demi-frère Madické, qui attend d'elle les comptes-rendus des matchs du joueur Maldini, auquel il s'identifie. Car Madické rêve de l'Europe, notamment de la France, apprend le français dans l'espoir d'intégrer une équipe, connaître l'argent et la gloire tandis qu'il sait qu'il ne récoltera dans son île que la misère. Salie sait bien, et d'autres émigrés savent bien, que la fortune pour soi et la famille... [Lire la suite]
18 février 2014

_Pensées pour moi-même_ de Marc-Aurèle (IIème siècle après J.-C.)

Vers la fin de sa vie, au cours d'une campagne militaire, Marc-Aurèle écrit ses Pensées pour moi-même. Quant on lit cet ouvrage, on n'imagine pas que ces conseils puissent cibler l'humanité entière. L'ouvrage est pourtant susceptible d'être tout à fait édifiant pour tous, mais les situations décrites désignent précisément l'homme qu'il est : devant faire passer la collectivité avant son intérêt et ses envies propres, homme de pouvoir responsable, homme assailli de fâcheux, de menaces, du plus bas peuple au plus haut. Son approche est... [Lire la suite]

12 février 2014

_Le Jeu de la damnation_, de Clive Barker (1985)

En Pologne, pendant la 2ème guerre mondiale, Joseph Whitehead va tenter de rencontrer un joueur de poker toujours invaincu, Mamoulian, à la réputation sulfureuse... On le retrouve quelques décennies plus tard, richissime, engageant comme garde du corps un ancien boxer, ancien joueur, Marty Strauss, en prison pour dettes. Que craint-il exactement ? Marty, tout au plaisir de sortir de prison, se le demande pourtant immédiatement : il plane dans la maison de Whitehead une ambiance plutôt lourde, avec Carys, une héroinomane, fille de... [Lire la suite]
02 janvier 2014

_La Fée Carabine_, de Daniel Pennac (1987)

Voilà que la tribu Malaussène héberge des messieurs âgés (un par enfant que fait la mère du héros, ça sera largement suffisant) qui ont la particularité d'être des toxicomanes en manque de drogue. Benjamin et Thérèse essaient de les sevrer et de les garder au secret, à la demande de Julia, la bien-aimée du premier qui est sur une enquête top-secrète. Or la police, l'inspecteur Thian et le jeune Pastor sont également sur une étrange piste de vieilles dames égorgées dans le quartier... On soupçonne très vite Malaussène !... Un rôle... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 17:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
25 décembre 2013

_Vingt-quatre heures d'une femme sensible_, de Constance de Salm (1824)

Relecture d'un roman déjà lu le 28 juillet 2007. Le roman est très bien fait, c'est indéniable. Avec le recul, je suis un peu étonnée d'avoir pu croire que l'auteur fût contemporain à l'époque où il était sorti dans une édition contemporaine (redécouvert et réédité) ! Le lyrisme à outrance sent l'aube du romantisme, certains scrupules excessifs de pudeur, même pour un auteur qui serait bien renseigné... toutefois, je crains d'être tout aussi influencée par l'édition scolaire dans laquelle j'ai relu ce roman... On ne saurait mieux... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 18:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 décembre 2013

_L'Irrégulière - Mon itinéraire Chanel_, d'Edmonde Charles-Roux (1974)

Il s'agit d'une biographie historiquement très détaillée, très intéressante et qui campe de manière saisissante plus de soixante années de vies et d'événements. La période des années folles et de la 1ère guerre mondiale, qui m'intéresse particulièrement, m'a comblée. Il ne me reste que l'ennui de continuer à ressentir plus qu'une grande réticence à l'égard de Gabrielle Chanel, cette fois bien plus fondée par des certitudes biographiques que par des impressions glanées d'après le quasi-mythe. Car la façon dont cette femme talentueuse... [Lire la suite]