19 octobre 2007

_Maurice_, d'E.M. Forster (1971-posthume)

Angleterre, années 1920. Maurice Hall part faire ses études à Cambridge, hanté par des rêves et des impulsions qu'il ne s'explique pas. Il y rencontre Clive Durham auquel le lie une amitié faite de discussions littéraires ou théologiques et parfois de tête-à-tête où il paraît naturel d'exprimer son affection en se caressant les cheveux. Jusqu'au jour où Clive déclare à Maurice son amour pour lui. C'est un livre avec lequel j'ai rendez-vous depuis presque vingt ans, que je me décide à honorer. J'avais eu une... [Lire la suite]

16 octobre 2007

_Malcolm X_ de Mohamed Rouabhi (2000)

J'ai failli refermer cette pièce de théâtre, bien courte, au bout de deux pages (mes bien chers frères, mes bien chères soeurs...), puis, le faible volume m'encourageant, j'ai persisté et j'ai appris beaucoup de choses en fait, sur Malcolm X dont je n'avais retenu que les thèses extrémistes de séparatisme, retransmises par Romain Gary dans Chien blanc. Elles ne pouvaient que m'apparaître irréfléchies, ainsi présentées. J'ai encore appris sur les États-Unis. J'ai été très frappée de la démonstration que la fin de la ségrégation... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 23:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 octobre 2007

_Pot-Bouille_, d'Emile ZOLA (1882)

C'est à un beau jeu de massacre que Zola nous convie : la bourgeoisie d'un bel immeuble couvert de dorures et de blancheur... dont le plâtre s'écaille, en avertissement dès les premières pages. Et cet écaillement est vite dénoncé, par la voix de Zola, toujours ostensiblement didactique, et par celle des bonnes, dont les manquements sont stigmatisés par les maîtres et leur singe, le concierge : dans la cour, double inversé du bel escalier doré et olympien, les secrets honteux des uns et des autres sont jetés en même temps que les... [Lire la suite]
13 octobre 2007

_Que ma joie demeure_, de Jean Giono (1935)

Dans la forêt de Grémone, un groupe de villageois, surtout un, Jourdan, se sent privé de joie, "lépreux". Bobi, un acrobate, va tenter de les guérir. Mais le tout n'est pas de trouver la joie (elle vous tombe parfois dans les mains), c'est de la faire durer. Quel serait le secret ? Nous assisterons à près de 18 mois de cette recherche mystérieuse et poétique, dans le monde prosaïque de la paysannerie et de la sauvagine, un hymne à la décroissance (l'idée, depuis les épicuriens, n'est pas neuve) et au... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 11:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
06 octobre 2007

_Bethsabée ou L'éloge de l'adultère_, de Marek Halter

Une version romancée, mais apparemment fidèle, de l'épisode de la Bible des amours du Roi David et de Bethsabée, l'épouse d'Urié, du point de vue de Bethsabée. Promenant sa nudité sur le toit-terrasse, elle éveille la concupiscence du roi, qui expédie l'époux à la guerre dans l'espoir qu'il y soit tué.De belles images, très sensuelles dans un monde inquiétant.Je ne sais pas si "éloge de l'adultère" est le titre que j'aurais mis. Ce serait peut-être l'éloge de la fatalité, la mise en lumière d'un verset biblique qui dit... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 23:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
05 octobre 2007

_Horace_, de Pierre Corneille (1640)

Je l'ai mal lu. En fait, une tragédie classique ne souffre pas la lecture "par petits bouts". J'ai eu un regain d'intérêt pour l'acte IV et V, sans doute parce qu'eux, je les ai lus en une seule fois.Rome, sous le règne de Tullus Hostilius. Camille et Sabine, respectivement Romaine et Albaine, la première fiancée à un Albain, la seconde, épouse légitime d'un Romain, viennent d'apprendre que leurs villes déterrent la hache de guerre. Elles hésiteront, à l'instar de toutes les héroïnes cornéliennes entre l'honneur... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04 octobre 2007

_Sortie des urnes_, de René Pétillon (2005)

Bandes-dessinées, petites vignettes en série de trois, maximum, en noir et blanc, sur les malversations, les trafics d'argent et d'influence, les passe-droit qui ont été réellement en vigueur dans la classe politique. La plupart de ces vignettes étaient parues dans le Canard Enchaîné. J'ai aimé. Un regret : l'absence de date. Même quand on connaît les faits, on aimerait les repérer dans le temps.
Posté par DonaSwann à 22:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
03 octobre 2007

_Le Retour à la terre_, tome 1 : "La Vraie vie", de Jean-Yves Ferri et de Manu Larcenet (2002)

J'ai sûrement été un peu déçue, parce que j'en avais une idée à la fois différente et supérieure. Différente parce qu'avec un titre pareil, j'imaginais que les héros allaient d'entrée faire de la terre un métier, et lors des premières pages, j'ai juste vu des bo-bo s'ennuyer à la campagne. Supérieure parce qu'on m'annonçait des hurlements de rire et franchement, sur le coup, j'en étais loin. Mais l'histoire amorce enfin un tournant, avec une véritable exploitation des voisins, la création d'une véritable galerie de ... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
02 octobre 2007

_Lettre au père_, de Franz Kafka (1919)

La lecture de cette lettre qui ne sera jamais envoyée est assez fascinante. Avec une sensibilité proustienne, sans les réminiscences sensitives, Kafka analyse ce qui a fait que son père a pu un jour lui poser la question : "Pourquoi as-tu peur de moi ?"La réponse oscille sans cesse entre le réquisitoire et l'auto-critique, sans tomber dans le bourgeois "torts partagés". Kafka se borne à expliquer à son père son fonctionnement et l'impression qu'il donnait à ses enfants, essaie de s'expliquer à ... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 22:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
01 octobre 2007

_Les Secrets du_Code Da Vinci_, de Dan Burstein

Cette lecture avait passionné ma mère, aussi étais-je impatiente de le lire à mon tour.En réalité, mes sentiments sont mitigés, et pas forcément pour de bonnes raisons.Tout d'abord, je me rends compte que je n'ai pas appris grand'chose que je n'aie pas su, d'une façon ou d'une autre, à travers des lectures parfois très anciennes, d'adolescence, ou à travers mes études... Désabusée par ces dernières, j'ai commencé par être extrêmement critique devant les deux premiers chapitres, consacrés à Marie-Madeleine et au Féminin sacré,... [Lire la suite]