09 août 2018

_Je croyais qu'il suffisait de t'aimer_, de Jacques Salomé

Je m'étais inscrite à ce bookring il y a dix ans, il a été détourné par un lecteur qui avait oublié qu'il faisait partie d'une chaîne et il reprend enfin sa route. Il s'agit d'un recueil de nouvelles écrites par un psychologue (?) connu. La première nouvelle m'a saisie, fascinée, j'ai cru que toutes étaient ainsi... et c'était malheureusement un peu vrai : impossible d'évoquer une relation amoureuse sans entrer dans les particularités érotiques de chacun des couples invoqués, et ce, de manière extrêmement longue et pas toujours utile... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 14:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 mars 2017

_Comme ton ombre_ d'Elizabeth Haynes (2011)

Quand Stuart rencontre Cathy en emménageant dans son nouvel immeuble à Londres, il remarque immédiatement qu'elle est atteinte de troubles obsessionnels compulsifs, de type "vérification", mais elle en a encore d'autres. En réalité, quatre ans auparavant, une relation passionnelle a mal tourné pour elle, et sa vie en a été complètement bouleversée, abattue, au point de ressembler à une morose survie... ... Et c'est tellement vrai que la structure binaire du roman, consistant à alterner le récit d'une journée en 2003-2004 et son... [Lire la suite]
17 mars 2017

"Les Silencieuses (récit d'un voyage)", de Nicolas Raccah et Frédérique Aït-Touati

Nicolas Raccah est seul sur scène, sur un tabouret. Il nous raconte comment, en 2012, il a promené, souvent dans des appartements, son spectacle "Le Petit Traité du Plaisir qui met Oubli à la mort". Il s'agissait d'une compilation de poèmes érotiques de la Renaissance et, sans penser à mal, il a pris ce qu'il trouvait : des poèmes d'hommes. Or, à une question qui lui était souvent posée par une femme ("Il n'y a pas de textes de femmes ?") à la fin du spectacle, il se voyait obligé de répondre, un peu contrit mais en toute bonne... [Lire la suite]
22 janvier 2017

_L'Amour et les Forêts_ d'Eric Reinhardt (2014)

Bénédicte Ombredanne a été subjuguée par le dernier roman d'Eric Reinhard. Elle est professeur agrégée de Lettres, rêve d'écrire elle-même. L'écrivain, flatté et ému de la lecture particulièrement fine qu'elle a faite de son oeuvre, lui fixe exceptionnellement un rendez-vous, puis un autre quelques mois plus tard, où il apprend à la connaître car elle lui fait des confidences. Il apprend qu'un jour, elle est rentrée d'une réunion et a trouvé son mari prostré : il a écouté une émission de France Inter sur les pervers narcissiques et... [Lire la suite]
23 novembre 2016

_Les Sangs_ d'Audrée Wilhelmy (2013)

Féléor Rü est l'héritier d'une famille richissime, qu'il contribuera lui-même à enrichir dans de telles proportions que, quand les bruits commencent à courir qu'il tue ses femmes, et même quand des témoins peuvent l'affirmer, l'impunité lui est acquise. Sa première victime est indirecte, Mercredi Fugère, fille de son précepteur ; elle écrivait un journal qu'il lisait en cachette ; elle affirmait vouloir mourir, et meurt, effectivement, dans un accident. C'est le point de départ d'une manie : ses femmes doivent écrire, consentir et... [Lire la suite]
14 novembre 2016

_Pourquoi les femmes n'aiment pas les petits garçons_, de Louis-Stéphane ULYSSE (2003)

Un jour, les hommes découvrent que les femmes ont disparu.Leurs affaires sont toujours là, mais leurs corps, vivants ou morts, ont disparu.On dit qu'un père cache sa petite-fille, est-ce vrai ? - mais l'histoire ne souffre aucune exception. Les hommes vont devoir s'organiser avec cette absence, qui est partie pour durer... On a affaire à un roman à l'écriture résolument contemporaine : chaque paragraphe renvoie à une situation différente, souvent sur le mode de ce qui serait une narration amoebée. Alternent un souvenir du passé,... [Lire la suite]

01 août 2013

_Murena_, tome 2 : "De Sable et de Sang", par Dufaux et Delaby (1999)

"SON LIBERTINAGE, SA LUBRICITE, SA PROFUSION, SA CUPIDITÉ ET SA CRUAUTÉ SE MANIFESTÈRENT D'ABORD GRADUELLEMENT ET D'UNE FAÇON CLANDESTINE, COMME DANS L'EGAREMENT DE LA JEUNESSE. ET POURTANT, MÊME ALORS? PERSONNE NE PUT DOUTER QUE CES VICES N'APPARTINSSENT A SON CARACTÈRE PLUTÔT QU'A SON ÂGE."Suétone, "Néron", XXVI. Présentation de l'éditeur : Rome, trois jours avant les ides d'Octobre. L'empereur Claude est mort, empoisonné par sa femme Agrippine, alors qu'il voulait la répudier pour épouser Lolia Paulina, mère de Murena.Néron,... [Lire la suite]
11 janvier 2012

_La Mort d'un juste_ de Jacques Chessex (1996)

Le narrateur, Aimé Boucher, est un théologien réputé, auteur clandestin d'un recueil poétique intitulé La Sainte Cène, où il narre ses repas érotiques pris sur le corps de ses maîtresses. Sa volonté n'est pas blasphématoire, il associe ses plus anciennes émotions affectives et sensuelles à sa passion infinie pour Dieu et la religion catholique, ce qui justifie ses intentions, mais ce n'est pas ainsi qu'il est perçu. D'ailleurs, malgré le pseudonyme, il est vite découvert comme l'auteur du recueil, et cela fait d'autant plus scandale... [Lire la suite]
27 septembre 2011

_Le Moine_, de Matthew Gregory LEWIS (1796)

Ambrosio est un moine âgé d'une trentaine d'années dont le renom en tant que prêcheur et confesseur fait son chemin. Il s'en enorgueillit, sans avoir conscience de cette brèche dans un état de sainteté, qui se révèlera ensuite fort fragile. On sait bien que ces êtres parfaits sont une provocation vivante pour le Malin qui n'aura de cesse de les provoquer à son tour... C'est ce qui attend cet orphelin déposé devant son monastère trente ans auparavant, et qui ignore tout de sa famille. On suit parallèlement les aventures de deux amis,... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 09:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
15 mai 2011

_Journal d'un vieux fou_, de Junichirô TANIZAKI (1961)

Un riche vieillard en proie à la maladie, tension haute, souffrances dorsales est obsédé par sa belle-fille Satsuko qui semble profiter de lui, l'aguicher, se faire offrir des cadeaux somptueux contre des privautés graduées. Ce texte m'a un peu fait penser au roman que je viens de lire de lui, Confession impudique. Sauf que la structure identique (expression sincère ou mensongère, puis révélation finale) semble moins fonctionner ici. Ladite révélation finale m'a paru ne remettre en question qu'elle-même, car certains détails donnés... [Lire la suite]