12 novembre 2017

_Zykë l'aventure_, de Thierry Poncet (2017)

Thierry Poncet, écrivain, a été l'assistant de l'écrivain Cizia Zykë (Tchiseu Zaïk, comme le lui prononcera à l'albanaise Ismaël Kadaré). Cela impliqua de le suivre en baroudeur à travers le monde (Maroc, Albanie, Thaïlande, Bali, Pays-Bas, Baléares... dans le désordre et sans exhaustivité), avec pour seul équipement une machine à écrire et un esprit de totale collaboration et d'abnégation. On n'est cependant pas dans le dolorisme ou la vénération : le récit (où les noms propres ont été changés pour la plupart) est rapporté par Poncet... [Lire la suite]

29 septembre 2017

"Les Grands esprits" d'Olivier Ayache-Vidal (2017)

Les grands lycées de centre-ville sont souvent des lycées de fin de carrière et une consécration pour certains professeurs. C'est le cas de François Foucault, agrégé de Lettres et fils d'écrivain, qui pontifie à loisir en ville sur les solutions à apporter dans ces déserts éducatifs que sont certaines banlieues. La cause en est, selon lui, l'inexpérience des jeunes collègues qui y enseignent... pris au mot par des cadres de l'Education nationale, le voilà obligé d'apporter pour une année ses sciences éducatives du côté de... [Lire la suite]
15 mars 2017

_La Septième fonction du langage_, de Laurent Binet (2015)

1980. Roland Barthes, le célèbre universitaire, sémiologue entre autres, est heurté par une voiture en sortant d'une entrevue avec François Mitterrand. Son interrogatoire, mené avant son décès, par la police, paraît suffisamment suspect pour qu'elle songe à une tentative de meurtre. L'inspecteur Bayard apprend que les principaux ennemis de Barthes étaient des universitaires. Il commence donc par enquêter à la Sorbonne, puis à Vincennes... Un récit astucieux, satirique à souhait sur les milieux universitaires et politiques,... [Lire la suite]
19 février 2017

_Le Sentiment d'imposture_ de Belinda Cannone (2009)

L'imposteur est une personne qui croit occuper indûment sa place : il a réussi un examen, un concours, un entretien d'embauche ; il a obtenu une promotion, l'amour de quelqu'un, le succès, une médaille. Et tout cela, il pense, pour diverses raisons que je ne détaillerai pas, mais que l'auteur énumère, qu'il l'a obtenu par hasard, par chance, sur un malentendu. Elle évoque aussi, mais ce n'est pas son propos principal, les imposteurs professionnels, les imposteurs qui ont réellement triché et menti. A peine payé, j'ai regretté mon... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 22:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
07 juin 2016

_L'Elégance du hérisson_, de Muriel Barbery (2006)

Dans le même immeuble bourgeois de la rue de Grenelle vivent les deux narratrices de ce roman. La première est la concierge Renée, veuve d'âge mûr, qui cache soigneusement derrière tout ce qu'elle croit être les attributs d'une concierge (remugles de nourriture infâme, échos d'émissions de télévision indigentes, fautes de syntaxe...) sa passion pour les questions philosophiques, la littérature russe et l'esthétique japonaise. La seconde est Paloma, pré-adolescente surdouée et perturbée, très occupée à se faire sous-estimer par ses... [Lire la suite]
09 avril 2016

_84, Charing Cross Road_, de Helene Hanff (1971)

Dans ce roman par lettres, le seul succès de l'auteur new-yorkaise qui n'a jamais réussi à "placer" ses pièces de théâtre et a écrit pour la télévision, on découvre la correspondance d'Helene Hanff avec une librairie londonienne, Mark's and Co. Le correspondant, Frank Doel, très réservé et guindé, contraste immédiatement avec l'approche relâchée et extrêmement désinvolte de l'acheteuse nord-américaine. Nous sommes dans l'après-guerre, les Londoniens manquent encore de tout et l'acheteuse, ravie de certaines découvertes et de la... [Lire la suite]

26 mars 2016

_A perte de vue_ d'Aurélie Dauvin (2007)

Aurélie Dauvin est professeur de Lettres. Elle a durement lutté pour y parvenir car elle est née avec la maladie de Peters, des yeux blancs, cornée opaque (opération ratée), et un quart de vision à un des yeux. Sa chance, estime-t-elle, est d'avoir connu un peu de vue, de couleur, de formes et d'avoir donc une idée de ce qu'elle a perdu et de ce que les mots recouvrent. Mais les luttes de ses parents ne se limitent pas au corps médical, il faut très vite convaincre les éducateurs (enseignants et responsables) qu'Aurélie peut suivre... [Lire la suite]
30 avril 2015

Un peu de pub pour une librairie de Vitrolles : l'Alinéa (bis) !

Voilà quinze ans qu'aucune librairie ne s'était ouverte ni n'avait eu l'intention de s'ouvrir à Vitrolles ! Heureusement, la célèbre librairie L'Alinéa de Martigues a accepté de laisser aux Vitrollais un "petit", de l'autre côté de l'étang, pour éviter que les autochtones n'aient besoin de filer encore quinze ans dans les villes voisines, les hypermarchés où les seuls poches qu'on trouve sont ceux des best-sellers ou des classiques... Au mois de septembre 2014, j'ai vu la librairie s'ouvrir, puis j'en ai franchi le seuil une fois, la... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 14:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
06 avril 2015

"Cerise", de Jérôme Enrico (2015)

Cerise (Zoé Adjani-Vallat) est une adolescente "du 9-3" qui n'a jamais entendu parler du Musée Carnavalet ou d'autres hauts lieux de la vie culturelle parisienne mais sa culture est dans les pages de magazine de mode ou des tabloïds. Elle vibre aux clips de son idole Matt je-ne-sais-plus quoi, se maquille comme une jeune femme délurée, ce qui ne va pas sans provoquer des malentendus. Sa mère (Olivia Côte) a le sentiment de ne plus rien maîtriser (on assiste à quelques scènes d'affrontement qui font penser à certaines émissions de... [Lire la suite]
26 novembre 2014

_Ceci n'est pas un fantôme_ de Pierre Katuszewski (2011)

Essai sur les fantômes antiques et plus récents, chez Shakespeare (évidemment) mais aussi Didier-Georges Gabily, Edward Bond, Koltès... Voilà une lecture que je traîne depuis presque deux ans, devant laquelle je fais passer tout ce que je peux, depuis que j'ai fini le chapitre qui me l'avait fait acheter, celui sur les fantômes antiques, dont j'attendais une immédiate utilité. Ce n'est pas que le reste soit sans intérêt, mais après avoir fini au prix d'une endurance et d'une constance qui force ma propre admiration, je trouve que... [Lire la suite]