12 mai 2017

"Fiore" de Claudio Giovannesi (2016)

Daphne (Daphne Scoccia) a un père, Ascanio (Valerio Mastandrea, méconnaissable mais fascinant, vu pour la première fois dans Fai bei sogni) sorti de prison depuis peu qui vit son chômage chez une immigrée roumaine (Laura Vasiliu) pourvue d'un fils, Lele. Aucune mention, jamais, de sa mère. Elle s'est échappée d'un foyer et vit de vols (avec violence) de téléphones portables, squatte chez sa complice. Elle est un jour attrapée et atterrit en prison pour mineurs pour une année. Là, il y a une aile pour les garçons, une pour les filles.... [Lire la suite]

09 mai 2017

_Elle n'était pas d'ici_, de Patrick Poivre d'Arvor (1995)

Voilà ce qui se passe quand on lit un livre en langue étrangère au vocabulaire très recherché : on laisse plein d'autres livres qu'on ne penserait même pas lire lui passer devant... Celui-là, là, qui traîne en attendant d'être libéré en bookcrossing, par exemple... Préambule un peu acide, presque indécent par rapport au sujet du livre : le deuil d'un père après le suicide macabre de sa fille anorexique. C'est un livre thérapeutique pour son auteur, écrit sur le conseil d'un ami. Il ressemble à un recueil de textes d'enterrement,... [Lire la suite]
07 octobre 2016

"Radin ! " de Fred Cavayé (2016)

Le héros (Dany Boon), dont j'ai oublié le nom, est professeur de violon dans une école de musique et instrumentiste. Il est pathologiquement radin : il n'allume jamais la lumière chez lui, se douche à l'eau froide (s'il se douche, mais le réalisateur n'a peut-être pas osé aller jusque-là, se limitant à deux tenues). Deux problèmes se présentent à lui sous la forme de femmes : l'une (Noémie Schmidt) se présente comme une admiratrice et se révèle être sa fille naturelle, qui va s'imposer (contre loyer significatif) chez lui, l'autre... [Lire la suite]
24 août 2016

"Le Correspondant" de Jean-Michel Ben Soussan (2016)

Malo (Jimmy Labeeu) est l'aîné d'une famille rare : le père (Charles Berling, super) est homme au foyer (et non pas chômeur, comme l'affirme Malo sur ses fiches de rentrée) et la mère (Sylvie Testud, renouvelée) poursuit une brillante carrière dans le commerce international. Elle est gentillle mais ignore tout des goûts et activités de ses enfants, découvre et oublie aussitôt, au grand dam de son époux, condamné à l'altruisme. Or Malo (y a-t-il un lien - douteux - voulu par le réalisateur de SODA ?) a beaucoup de mal à s'affirmer dans... [Lire la suite]
16 mai 2016

"Pauca Meae" in _Les Contemplations_, IV de Victor Hugo (1859)

Voilà une section qui présente certains des poèmes les plus connus de Victor Hugo, ceux qui ont été donnés en récitation, ou en lecture expliquée, méthodique, analytique, selon la dernière mode métalinguistique de l'Education nationale et donc selon votre âge. Ils tournent autour d'un événement tragique advenu le 4 septembre 1843, le décès de Léopoldine Hugo, jeune mariée, avec son époux, noyés tous deux. Le célèbre poète évoque la disparue, se révolte contre la volonté de Dieu, l'interroge, proteste contre un entourage qui, "Trois... [Lire la suite]
24 février 2015

_Le Guide du mauvais père_, tome 1 par Guy DELISLE (2013)

Cette bande-dessinée brosse à traits simples les décalages dans la communication et dans les attentes entre un père dessinateur (tiens, tiens) et son enfant.Ce n'est évidemment pas un mauvais père (est-ce qu'un mauvais père se demanderait s'il l'est ?) mais un père qui, pris par le manque de temps, l'habitude ancienne d'utiliser son temps pour lui-même, ou débordant de bonnes intentions éducatives, qui ne s'adresse pas à l'enfant comme il le faudrait. Qui, guidé par une mauvaise expérience de jadis, n'a pas dit qu'il parlerait en... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 18:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

27 août 2012

"Starbuck" de Ken Scott (2011)

Starbuck est le pseudonyme de donneur de sperme de David Wosniak, (pire) livreur de la boucherie de son père. Il a beaucoup de problèmes d'argent et s'est toujours lancé dans de petits trafics qui lui attirent beaucoup d'ennuis. Ses dons de sperme, jusque-là ne lui avaient que rapporté de l'argent, mais voilà qu'un avocat lui apprend que, des 533 enfants qui sont nés de lui, 142 veulent le connaître. C'est un cauchemar d'autant plus dense que David, dont l'amie est enceinte, vient de décider de tirer un trait sur le passé et de... [Lire la suite]
25 janvier 2012

"Rusty James", de Francis Ford Coppola (1984)

Rusty James (Matt Dillon), adolescent rebelle vit dans l'ombre de son frère, que dis-je, dans l'ombre du souvenir de son frère aîné, Motorcycle Boy (Mickey Rourke), parti en Californie. Avide de reconnaissance, ce cadet qu'un père délaisse pour la bouteille depuis que sa mère les a quittés, sans compter la désertion du frère, décide de réorganiser à Tulsa les bagarres qui faisaient florès du temps de son frère, du temps que l'héroïne n'avait pas décimé les bandes. Il défie le chef d'une bande survivante et, au moment où il allait... [Lire la suite]
05 août 2011

_Dream Brother - Vies et morts de Jeff et Tim Buckley, de David Browne (2001)

Le titre était appétissant : une de mes chansons de Jeff Buckley préférées et la promesse de connaître tout, tout, tout de sa vie, et même d'apprendre un peu de celle de son père, Tim, chanteur dans les années 60, qu'il avait lui-même fort peu connu. J'ai en effet beaucoup appris, et même des choses qu'une fan ne tient pas vraiment à savoir. Le beau (il détestait qu'on dise ça) Jeff et son père avaient un point commun : une instabilité psychologique pathologique, remplissant leur vie, leurs réactions de contradictions, d'oublis,... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 18:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
11 juin 2011

_La Mère coupable_, de Beaumarchais (1792)

Beaucoup d'années ont passé depuis le Mariage de Figaro, et plus encore depuis que Le Barbier de Séville a aidé le Comte Almaviva à épouser Rosine. On retrouve les époux Almaviva en grand froid, d'autant plus terrible qu'ils éprouvent toujours de l'affection l'un pour l'autre ; le temps qui a passé les a séparés, comme on dit, le Comte a continué à avoir des fredaines, madame a eu une faiblesse pour le jeune Chérubin dont le fruit, Léon, passe pour le fils cadet du Comte. Après la mort de l'aîné, odieux mais légitime, Almaviva cherche... [Lire la suite]