larabedufutur3Riad, ses parents et son petit frère Yahya vivent toujours dans un petit village syrien, en attendant un poste à la hauteur des capacités de son père, et que les arbres fruitiers, plantés autour d'une maison où l'eau et l'électricité ne sont pas toujours au rendez-vous, apportent la fortune. Hélas, entre jalousie, corruption et une pointe de rejet, la famille ne prospère pas et les scènes de ménage se multiplient entre les parents car la mère désespère d'une amélioration et exprime de plus en plus bruyamment son mal-être, entre tapisseries et puzzles. Sa troisième grossesse est l'occasion pour elle d'aller passer trois mois en Bretagne dans sa famille. On arrive aussi à ce drame déjà évoqué dans l'album Ma Circoncision que fut l'opération pratiquée sur les trois fils ; Riad croyait que cela convaincrait définitivement ses cousins qu'il n'était pas juif...


 Contrairement au tome précédent, c'est le personnage du père qu'on explore et qu'on comprend mieux. La capacité de Sattouf à rendre le regard de l'enfant qui grandit et qui a un regard plus précis du fait de sa capacité à mettre en lien une attitude et un contexte, est bien venue ; il aurait pu procéder à la Pagnol en nous donnant immédiatement les clés de lecture des adultes, acquises ultérieurement, or les réactions énigmatiques du père cessent de l'être (au moins partiellement) pour son fils et donc pour ses lecteurs.

De plus, on n'a plus cette impression de Bretagne comme double inversé de la Syrie : il y montre des personnages aussi cruels envers les animaux, aussi obtus que ceux qu'on peut trouver dans son pays, et il n'y a guère que l'école qui soit incomparablement plus douce et agréable aux enfants. Petit clin d'oeil avec la mise en parallèle entre le Ramadan et la fête de Noël : inutile d'être croyant pour la fêter.

arabefutur3

Tome 1 : Une jeunesse au Moyen-Orient (1978-1984)

Tome 2 : Une jeunesse au Moyen-Orient (1984-1985)

Tome 3 : Une jeunesse au Moyen-Orient (1985-1987)