08 décembre 2017

_La Curée_ d'Emile Zola (1872)

Une relecture hâtive de 1998 qui me fait prendre conscience que j'avais oublié toute l'atmosphère vénéneuse et sensuelle du roman de Zola. Nous sommes côté Rougon, avec le journaliste véreux Aristide, qui a changé son nom en Saccard, pour ne pas déranger son Ministre d'Empire de frère, dont il espère une aide, le moment venu. Ce dernier lâche un conseil qui sera le bon : qu'il ouvre l'oeil et écoute... Dans ce Paris pré-haussmannien, il y a moyen de faire fortune sur la spéculation immobilière... L'accessoire qui ira avec la fortune... [Lire la suite]

04 août 2017

_Comment peut-on être français ?_ de Chadortt Djavann (2007)

Un très beau roman, dont la fin laisse un peu perplexe (quoi ? nul message d'espoir ?). Une jeune Iranienne vient vivre à Paris (pages splendide à la gloire de notre capitale) mais y reste désespérément seule en tête à tête avec sa langue, sa littérature... et ses souvenirs de sa vie passée qui viennent peu à peu envahir son présent. Elle décide d'écrire à Montesquieu, des lettres persanes réactualisées.
Posté par DonaSwann à 11:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
06 août 2016

_Sang dessus dessous_ de Claude Izner (2013)

Milo est bouquiniste, voisin d'Henriette, surnommée in petto Stella Kronemboug, et qui vend des souvenirs aux touristes. Il se remet fort mal d'une longue histoire finie depuis de nombreuses années avec la soeur d'un autre bouquiniste... lequel est retrouvé assassiné, un sachet sur la tête, égorgé, avec deux livres mutilés à ses pieds. C'est bientôt le tour de sa soeur, avec le même rituel et ce qui achève de troubler Milo est que les indices devant désigner l'assassin sont propres à mettre la police sur sa piste. Le voilà... [Lire la suite]
20 décembre 2015

_Pétronille_ d'Amélie Nothomb (2014)

Amélie Nothomb rencontre Pétronille Fanto (Stéphanie Hochet à la ville) lors d'une séance de dédicaces. Il s'avère que cette jeune écrivain "prol", abrupte, sorte de jeune Marlowe, est la compagne de beuverie au champagne que l'auteur se rêvait. Elle écrit, la protège sur le sol ancestral d'Angleterre qui lui paraît hostile lors d'un voyage pour interviewver, lui confie un manuscrit avant de disparaître pour une traversée du Sahara à pied... C'est une Antichrista complémentaire et non plus hostile que l'auteur rencontre là ;... [Lire la suite]
06 août 2014

_Les Aimants_, de Jean-Marc Parisis (2009)

Le Narrateur tombe sous le charme d'Eva à l'Université ; une amitié qui évolue vers un attachement amoureux, sans fusion ni convention, se met en place, sous fond d'amour de la littérature. Petit à petit, Eva se renferme sur elle-même (soif d'absolu) tandis que le Narrateur (fasciné par l'absolutisme de son amie, mais en besoin de relativisme), au contraire papillonne, quelque chose de fatal planait sur le couple depuis quelques temps...  J'ai oscillé entre l'ennui, car le style, certes limité en français, pour faire l'éloge... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 11:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
02 juillet 2014

_La Vie secrète des jeunes_, tome III, de Riad Sattouf (2012)

Dans le métro (la ligne 9 apparaît vraiment comme la cour des miracles), le bus, dans la rue, dans des halls, Riad Sattouf est frappé principalement parce ce qui faisait probablement dire à Pierre Desproges : "L'humanité est un cafard, la jeunesse est son ver blanc." Roméo odieux, Juliette débile, Sophie désaxée, enfants malheureux, jeunes parents... (seule une grossièreté me vient pour les qualifier) se bousculent dans les pages, et quand un filet de fraîcheur passe, il est mélangé à quelques effluves, au minimum, de sottise... ... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 11:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

08 avril 2014

_L'Oeuvre_ d'Emile ZOLA (1886)

Claude Lantier vit (mal) de sa peinture, trop novatrice, tellement excessive qu'elle effraie ou fait rire... Tiraillé entre sa vie personnelle avec Christine et son art, il finit par voir d'autres cueillir la gloire sur la piste qu'il avait ouverte...  J'étais une inconditionnelle d’Émile Zola. Je crois que je n'ai plus le droit de dire "je suis" : voilà une lecture que j'ai traînée avec un grand ennui, sauf quand elle m'exposait des impressions que je ressentais comme "de première main" sur le naturalisme, le réalisme, et... [Lire la suite]
02 janvier 2014

_La Fée Carabine_, de Daniel Pennac (1987)

Voilà que la tribu Malaussène héberge des messieurs âgés (un par enfant que fait la mère du héros, ça sera largement suffisant) qui ont la particularité d'être des toxicomanes en manque de drogue. Benjamin et Thérèse essaient de les sevrer et de les garder au secret, à la demande de Julia, la bien-aimée du premier qui est sur une enquête top-secrète. Or la police, l'inspecteur Thian et le jeune Pastor sont également sur une étrange piste de vieilles dames égorgées dans le quartier... On soupçonne très vite Malaussène !... Un rôle... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 17:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
04 novembre 2012

_Le Petit Pierre_, d'Anatole France (1918)

Alors qu'il s'engageait dans des textes bellicistes par patriotisme dont il était en train de regretter la véhémence et commençait à se tourner vers l'idée de réconciliation, Anatole France publiait humblement ce recueil de souvenirs qui n'a rien d'étonnant ni de spécial. Certes, il maquille ce recueil en fiction, puisque sa famille s'y appelle Nozière, que son père devient médecin et habite Paris... Malgré tout, beaucoup d'anecdotes doivent être à peine retouchées et sentent le vécu. Beaucoup de naïveté, parfois de la drôlerie,... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 09:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
28 janvier 2012

_Portraits sans retouche_ de Roland Dorgelès (1952)

Ceci est un recueil de souvenirs personnels ou rapportés par des personnes proches de personnages connus et souvent aimés par l'auteur, illustré de quelques planches. La plupart d'entre eux sont des artistes de Montmartre, mais on y trouve aussi Edmond de Goncourt et Clemenceau. Dorgelès fait le portrait en mouvement par petites touches anecdotiques à la fois drôles, touchantes, enlevées qui sont agréables à lire. Il n'y a guère que lorsqu'il parle de "vrais" inconnus (inconnus de ma moindre culture : n'ignorais-je pas que Van Gogh... [Lire la suite]
Posté par DonaSwann à 11:58 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,